La CAQ optimiste pour les prochaines partielles

La CAQ espère remporter les circonscriptions Jean-Talon et Chauveau aux... (Photo Patrice Laroche, Le Soleil)

Agrandir

La CAQ espère remporter les circonscriptions Jean-Talon et Chauveau aux prochaines élections partielles.

Photo Patrice Laroche, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Catherine Gignac
La Presse Canadienne

À trois semaines de la tenue de deux élections partielles, la Coalition avenir Québec (CAQ) espère pouvoir réaliser un doublé en misant sur la grogne populaire alimentée par certaines mesures adoptées par le gouvernement provincial pour redresser les finances publiques.

Le leader parlementaire de la CAQ, François Bonnardel, soutient que son camp ne ménage aucun effort dans l'espoir d'effectuer une percée dans Jean-Talon et de protéger son fief de Chauveau, des circonscriptions qui étaient auparavant représentées à l'Assemblée nationale par l'ex-ministre libéral Yves Bolduc et l'ancien député caquiste Gérard Deltell.

Il précise que le même argumentaire, qui est axé sur la défense des contribuables, est utilisé aux deux endroits.

Selon lui, les candidats, Alain Fecteau et Jocelyne Cazin, font des pieds et des mains pour démentir le leitmotiv des membres du gouvernement.

François Bonnardel souligne que M. Fecteau et Mme Cazin rapportent, d'abord, que les libéraux ont la prétention d'avoir effectué la majorité des efforts pour favoriser le retour à l'équilibre budgétaire. Puis, les aspirants députés caquistes s'empressent d'ajouter, du même souffle, que «c'est complètement faux».

Pour faire passer leur message, ces derniers travaillent d'arrache-pied en compagnie de ceux qui pourraient éventuellement devenir leurs collègues, s'il faut en croire M. Bonnardel.

«On est sur le terrain, autant les députés que le chef François Legault», spécifie-t-il.

Dans Jean-Talon, les troupes caquistes misent aussi sur ce qu'elles perçoivent comme de la nonchalance de la part des libéraux.

«Je suis persuadé qu'ils tiennent pour acquis que les gens de cette circonscription vont voter pour eux encore pour des années», lance François Bonnardel.

Or, ce dernier se dit convaincu que la CAQ pourrait y créer «toute une surprise» en misant sur le désir de renouveau de la population.

Par ailleurs, il mentionne que, dans Chauveau, son parti refuse de s'asseoir sur ses lauriers.

«On continuera de travailler fort pour garder cette circonscription [...] On va être là jusqu'au 8 juin», martèle-t-il.

Lors des élections générales du 7 avril 2014, Yves Bolduc l'avait aisément emporté dans Jean-Talon en récoltant presque 45 pour cent des voix. Gérard Deltell avait enregistré une victoire encore plus convaincante dans Chauveau en raflant plus de 52 pour cent des votes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer