Souveraineté: une opération permanente de promotion est lancée

Le 1er juillet 2015, la population du Québec... (PHOTO ARCHIVES, LE SOLEIL)

Agrandir

Le 1er juillet 2015, la population du Québec atteignait 8 260 000 habitants.

PHOTO ARCHIVES, LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

De nombreux indépendantistes ont accepté de prendre le bâton du pèlerin afin de convaincre un maximum de citoyens de la pertinence de voir le Québec devenir un pays.

Ces militants ont choisi de se joindre à une campagne visant à mettre de l'avant le projet de souveraineté qui a officiellement débuté, dimanche, un peu partout dans la province.

Cette offensive de promotion a été baptisée «Opération Bélier», une allusion au logo du Ralliement pour l'indépendance nationale (RIN) qui était reconnu pour sa propension à miser sur les rapports de proximité avec les gens pour propager son message.

Selon le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Maxime Laporte, la démarche vise à raviver le débat sur l'avenir politique du Québec en incitant monsieur et madame Tout-le-monde à y participer.

Maxime Laporte, qui est également à la tête du réseau Cap sur l'indépendance, a expliqué qu'il s'agit d'une façon de «rendre la souveraineté plus concrète dans l'esprit des gens» pour ultimement les convaincre que «c'est un projet qui vise à enrichir les Québécois, à faire en sorte qu'on s'épanouisse comme peuple».

Il a ajouté qu'à ses yeux, «il n'y a rien de mieux que d'avoir un rapport direct avec les citoyens pour parler d'un enjeu aussi important».

Pour tisser ce lien, les participants à la campagne devront miser, à son avis, sur le porte-à-porte, les assemblées de cuisine, les rassemblements et les colloques régionaux et surtout ne pas avoir peur de se relever les manches.

«Il n'y a pas de secret pour ce qui est de la réalisation de l'indépendance. Il faut travailler», a-t-il martelé.

M. Laporte a précisé que l'«Opération Bélier» n'en est qu'à ses premiers balbutiements.

«Elle se maintiendra jusqu'à ce que le Québec soit un pays. On veut faire en sorte qu'elle grossisse, qu'elle devienne de plus en plus importante, qu'elle ait le plus d'écho possible dans la population», a-t-il indiqué en entrevue à La Presse Canadienne.

Pour attirer l'attention des gens dès le départ, un spectacle réunissant entre autres le groupe Loco Locass, l'auteur-compositeur-interprète Alexandre Belliard et l'ancien premier ministre Bernard Landry a été organisé, dimanche soir, à Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer