Des communistes séduits par PKP

Le chef du Parti communiste du Québec André... (Photo Yan Doublet, archives Le Soleil)

Agrandir

Le chef du Parti communiste du Québec André Parizeau se réjouit des récentes positions de Pierre Karl Péladeau (photo).

Photo Yan Doublet, archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La possible candidature de Pierre Karl Péladeau dans la course à la chefferie au Parti québécois suscite un intérêt «positif»... au Parti communiste du Québec. Le chef du collectif, André Parizeau,  avance que «PKP» est en train de se réaligner vers la gauche, et qu'il pourrait même  «favoriser une alliance ultime entre toutes les forces souverainistes».

Même s'il ne souhaite pas prendre position tout de suite dans l'éventuelle course du PQ,  André Parizeau se réjouit des récentes positions de Pierre Karl Péladeau . «Sur la question de la filiale du pétrole et sur le danger du transport de pétrole, je ne peux pas faire autrement que de dire : bravo ».

À son avis, la souveraineté ne peut pas se faire sans un appui syndical. Il accueille donc favorablement les récentes positions prises par Monsieur Péladeau «en faveur» du modèle québécois.

André Parizeau avoue aussi être séduit  par certaines positions de Martine Ouellet. Bernard Drainville et elle sont les seuls à être sautés dans la course jusqu'à présent.

Réunis en congrès la fin de semaine dernière à Québec, le parti a décidé d'abandonner son statut de «collectif» à l'intérieur de Québec solidaire pour donner plus de liberté à ses membres. «On a déjà des membres qui sont déjà au Parti québécois» dit André Parizeau, tout en ajoutant que d'autres ont préféré rester au sein de Québec solidaire.  Le chef refuse toutefois d'indiquer le nombre de membres au sein de son collectif.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer