Les souverainistes restent mobilisés malgré la défaite du PQ

Bien que l'étoile du Parti québécois (PQ) ait sérieusement pâli à l'occasion du... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Bien que l'étoile du Parti québécois (PQ) ait sérieusement pâli à l'occasion du plus récent scrutin provincial, les membres de l'équipe du Conseil de la souveraineté du Québec (CSQ) demeurent bien en selle.

En entrevue avec La Presse Canadienne vendredi après-midi, leur président, Gilbert Paquette, a soutenu que l'organisation «continue de suivre sa trajectoire» en dépit de la déconfiture électorale subie par les troupes de l'ancienne première ministre Pauline Marois le 7 avril.

Il a rappelé que le CSQ est certes «solidaire avec tous les indépendantistes y compris ceux qui appartiennent au PQ», sans toutefois être une section de cette formation politique, mais bien «un organisme de la société civile».

Aux yeux de M. Paquette, il est donc logique pour son équipe «de continuer à travailler avec plus d'intensité que jamais pour faire la pédagogie de l'indépendance».

D'ailleurs, il a indiqué que d'ici deux à trois semaines, un rapport de la Commission des États généraux sur la souveraineté sera publié «pour proposer des orientations... afin de faire avancer le projet au sein de la population».

Gilbert Paquette précise qu'il y sera notamment question de l'importance de «mettre l'idée en lien avec les dossiers qui préoccupent les citoyens». Il a expliqué qu'il faudra, par exemple, démontrer que «l'indépendance permettrait de favoriser le développement de l'économie» du Québec.

Il a également indiqué que, dans ce document, une place sera accordée à la démarche pouvant éventuellement conduire à la souveraineté. Il a précisé qu'il y aura des propositions pour permettre «au peuple de se doter de sa propre loi fondamentale qui remplacerait la Constitution canadienne ayant été imposée aux Québécois».

Par ailleurs, M. Paquette a indiqué que les 20 et 21 septembre, un grand rassemblement non partisan destiné à tous les indépendantistes sera organisé à Montréal. Cette grand-messe, qui se tiendra à L'Olympia, servira, selon lui, «à préparer un plan d'action pour la prochaine année de façon à faire avancer l'idée souverainiste dans la population».




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer