Finances: l'aide sociale ne sera pas épargnée par les coupes

L'aide sociale ne sera pas épargnée par l'effort de redressement des finances... (Photo STEVE DESCHÊNES, LE SOLEIL)

Agrandir

Photo STEVE DESCHÊNES, LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Ouellet
La Presse Canadienne

L'aide sociale ne sera pas épargnée par l'effort de redressement des finances publiques.

Le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, a confirmé mercredi que des coupes «essentiellement» administratives étaient au programme.

M. Blais, comme l'ensemble de ses collègues ministres, doit gratter les fonds de tiroir pour respecter la cible de déficit (1,75 milliard $) fixée pour l'année 2014-2015.

Le premier ministre Philippe Couillard a récemment évoqué un écart de 3,7 milliards $ à combler, mais ce montant inclut des engagements du précédent gouvernement qui n'auront pas de suite. L'effort total exigé des ministères serait plutôt de l'ordre de 2,4 milliards $.

En point de presse au terme du conseil des ministres, M. Blais a rappelé qu'il avait reçu du gouvernement le mandat d'atteindre un «certain nombre d'objectifs en termes de révision et de restriction» des dépenses.

Le ministre n'a pas précisé l'ampleur des compressions à venir dans son ministère, mais a assuré vouloir protéger les citoyens les plus «vulnérables».

«Notre priorité, c'est que ces coupures-là soient au niveau administratif, comme on l'avait déjà mentionné, et bien sûr de protéger les plus vulnérables», a-t-il déclaré.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer