L'ex-ministre Raymond Bachand quitte la vie politique

L'ex-ministre Raymond Bachand.... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'ex-ministre Raymond Bachand.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Déçu de sa dernière position lors de la course à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ), l'ex-ministre des Finances, Raymond Bachand, quitte la vie politique après presque huit ans de service.

C'est lors d'une conférence de presse, qui s'est tenue cet après-midi, à Québec, qu'il en a fait l'annonce. Avec cette démission, le chef libéral Philippe Couillard perd le pilier de son parti en matière économique.

Le départ de M. Bachand, 65 ans, forcera la tenue d'une élection partielle dans Outremont, un bastion libéral. Il y aura un autre scrutin dans Viau, encore un château fort du PLQ, en raison de la démission d'Emmanuel Dubourg au début du mois. Le gouvernement Marois a six mois pour déclencher ces deux élections.

En 2005, le premier ministre Jean Charest avait causé la surprise en recrutant le président de Secor, Raymond Bachand, qui était associé depuis des décennies au courant souverainiste. Il avait notamment été chef de cabinet du ministre péquiste du Travail, Pierre-Marc Johnson, de 1977 à 1979, et secrétaire particulier du premier ministre René Lévesque, de 1979 et 1981. Il avait contribué à la caisse du PQ jusqu'en 2003, année de la prise du pouvoir du PLQ.

Raymond Bachand a été élu député d'Outremont pour la première fois en décembre 2005, lors d'une élection partielle. Jean Charest l'a rapidement nommé au conseil des ministres, d'abord au Développement économique. M. Bachand a pris les commandes de Finances en 2009. Il a été le grand argentier du gouvernement Charest jusqu'à la défaite électorale du PLQ l'an dernier.

Après la démission de Jean Charest, Raymond Bachand a brigué la direction du PLQ. Mais surprise: il a terminé troisième, derrière Pierre Moreau, avec 19,5% des votes, à l'issue de la course remportée par Philippe Couillard.

Raymond Bachand avait lancé des attaques cinglantes contre M. Couillard sur ses liens avec l'ancien patron du CUSM, Arthur Porter, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt relativement à une enquête de l'UPAC sur l'octroi du contrat de construction du mégahôpital à SNC-Lavalin.

Le nouveau chef libéral a toutefois maintenu M. Bachand au poste de critique en matière de finances.

Avant de se lancer en politique, Raymond Bachand a été PDG du Fonds de solidarité de la FTQ (1997-2001) après en avoir été le vice-président (1994-1997). Il a occupé la vice-présidence de Métro-Richelieu (1981-1989) puis de Culinar (1990-1993).

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Pierre Jury | Le droit à l'allocation

    Pierre Jury

    Le droit à l'allocation

    Raymond Bachand a connu une longue carrière de plus de 40 ans dans le monde des affaires. Il a été professeur d'université, dirigeant dans le secteur... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer