Le PQ lance une campagne de promotion de la souveraineté

Le parti québécois (PQ) donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partager

Mathieu Simard
La Presse Canadienne

Le parti québécois (PQ) donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne de promotion de la souveraineté.

Dans des vidéos d'environ une minute, la première ministre énumère les avantages qu'offrirait l'indépendance aux Québécois.

Pauline Marois, qui s'adresse directement à la caméra, insiste notamment sur la lourdeur de la bureaucratie qu'imposent les ordres de gouvernement fédéral et provincial.

Les deux vidéos qui ont été mises en ligne jusqu'à présent utilisent les slogans «La souveraineté, c'est payant!» et «La souveraineté, une question de fierté!».

Selon le président de l'exécutif national du parti, Raymond Archambault, il s'agit de la première fois dans son histoire que le PQ se paie une publicité alors qu'il n'est pas en campagne électorale ou référendaire.

La campagne s'appuie essentiellement sur le nouveau site Web de la formation politique, «qui a été remanié et qui est beaucoup plus convivial».

«La demande est venue de nos jeunes militants, qui nous ont demandé d'investir l'espace virtuel avec des publicités», a souligné M. Archambault.

Les vidéos seront aussi disponibles sur Facebook, Twitter et sur YouTube.

«Nous entendons procéder de manière à ce que tous les militants et les sympathisants du parti deviennent des antennes et qu'ils diffusent notre message de promotion de la souveraineté», a-t-il ajouté

Cette offensive publicitaire fait partie du plan d'action du parti, voté au début de l'année 2013. Elle est lancée quelques jours après l'Assemblée nationale eut adopté une motion unanime, exhortant le gouvernement fédéral à faire la lumière sur les révélations entourant le rapatriement de la constitution, contenues dans le livre de l'historien Frédéric Bastien.

Il ne s'agirait pourtant «que d'une coïncidence», selon M. Archambault.

«J'y vois là la réapparition normale de la question nationale, que certains auraient voulu voir enterrée depuis des années», a commenté M. Archambault à ce sujet.

La campagne doit s'échelonner sur une période de six mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer