Amir Khadir souhaite un «ménage» à Hydro-Québec

Après son élection, Pauline Marois avait promis de... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Après son élection, Pauline Marois avait promis de «revoir la décision de l'ancien gouvernement de hausser d'environ 30% le prix de l'électricité patrimoniale sur cinq ans.

Photo: Bernard Brault, La Presse

Partager

(Québec) Avant d'indexer les tarifs d'Hydro-Québec pour les consommateurs, Québec solidaire croit qu'il faut «faire le ménage» dans la «tarification complaisante» de la société d'État aux entreprises.

Au lieu de «faire un procès» au ministre du Développement durable, accusé d'avoir compromis l'indépendance du BAPE, le parti de gauche croit qu'il faudrait plutôt convoquer le patron d'Hydro-Québec en commission parlementaire.

Il propose de rouvrir le contrat signé avec TransCanada Energy à Bécancour. En vertu de cette entente, Québec a déjà payé environ 250 millions par année pour garder cette centrale fermée. Le député solidaire croit qu'on pourrait aussi revoir le tarif L consenti aux alumineries et aux sociétés minières.

M. Khadir s'oppose par contre aux réductions de personnel à Hydro. Quelque 2000 postes seront abolis par attrition, a annoncé le gouvernement Marois dans le dernier budget. Selon M. Khadir, on risque de reproduire le même problème qu'au ministère des Transports, qui est devenu plus vulnérable aux malversations après avoir perdu une partie de ses effectifs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer