Dépôt imminent d'une nouvelle loi 101

Le chiffre «101» a été barbouillé, en 1988,... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Le chiffre «101» a été barbouillé, en 1988, sur la vitrine de cet établissement commercial de Notre-Dame-de-Grâce qui ne respectait pas la Charte de la langue française. Le Parti québécois modifiera en profondeur la loi 101, adoptée en 1977, dans les semaines à venir.

Photo: archives La Presse

Partager

Le gouvernement péquiste de Pauline Marois proposera des changements profonds à la loi 101 au cours des cinq prochaines semaines, a annoncé cet avant-midi la première ministre.

Selon Mme Marois, ces changements sont rendus nécessaires par le «recul de la place du français», particulièrement à Montréal et dans l'Outaouais, mais aussi en Estrie.

«D'ici les Fêtes, notre gouvernement déposera une nouvelle Charte de la langue française», a assuré la première ministre, avant d'être applaudie par des militants péquistes et ses députés. Mme Marois prenait la parole dans le cadre d'une Conférence nationale des présidentes et des présidents, une réunion visant à faire le bilan de la dernière élection.

«Le Québec ne peut pas continuer comme ça sans réagir. Préserver la place du français comme langue publique commune, c'est dans l'intérêt le plus haut de la nation québécoise», a fait valoir Mme Marois.

À la mi-octobre, La Presse Canadienne avait révélé que la ministre de la Famille, Nicole Léger, travaillait avec d'autres ministres à un projet d'application de la loi 101 aux garderies.

Par la suite, La Presse avait relaté que l'équipe de la ministre Diane De Courcy, chargée de l'application de la Charte de la langue française, a en sa possession une liste d'éléments à revoir dans le cadre du dépôt d'une nouvelle loi 101.

Outre la question de la langue des garderies, on y retrouve l'élargissement de la loi 101 aux entreprises de moins de 50 employés, l'application de la loi aux cégeps anglophones, l'obligation d'utiliser un générique en français avec un nom de commerce anglais et l'interdiction d'inscriptions unilingues sur les électroménagers.

Samedi, Pauline Marois n'a pas précisé quels éléments de cette liste seraient intégrés à la proposition de nouvelle Charte de la langue française.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer