Gérald Tremblay doit considérer un départ, dit Pauline Marois

Gérald Tremblay, maire de Montréal.... (Photo: Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Gérald Tremblay, maire de Montréal.

Photo: Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Partager

Gérald Tremblay doit s'interroger sur son avenir et considérer la possibilité de quitter l'hôtel de ville, selon la première ministre Marois.

Les révélations qui ont émergé depuis le début de la semaine à la commission Charbonneau sont tellement graves qu'il doit «se poser la question, parce que ça soulève la question de son intégrité morale», a-t-elle ajouté, dans une entrevue de début de mandat accordée à Radio-Canada vendredi soir.

Québec ne tentera toutefois pas de le pousser de son siège. «Cette décision lui appartient», a expliqué Mme Marois.

Lundi, Lino Zambito a directement affirmé qu'Union Montréal recevait une ristourne de 3% sur chaque contrat municipal accordé à une entreprise du cartel des égouts.

Du même souffle, Pauline Marois affirme que son gouvernement ne considère pas l'option de mettre la métropole sous tutelle.

«Ce qu'on nous révèle, c'est à faire dresser les cheveux sur la tête», a-t-elle dénoncé. Mais la mise sous tutelle, «pour l'instant, ce n'est pas une possibilité qu'on a envisagée», a affirmé la première ministre, ajoutant que le gouvernement l'«évaluera».

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer