«Madame Post-it» devient sous-ministre adjointe à la Santé

Chantale Landry, la «madame Post-it» de la commission... (Photo: Mathieu Bélanger, Archives Reuters)

Agrandir

Chantale Landry, la «madame Post-it» de la commission Bastarache, quittera bientôt ses fonctions de responsable des nominations au cabinet du premier ministre Jean Charest.

Photo: Mathieu Bélanger, Archives Reuters

Partager

Elle est devenue, bien malgré elle, la vedette de la commission Bastarache. Chantale Landry, «Mme Post-it», deviendra sous-ministre adjointe au ministère de la Santé.

Mme Landry marquait de papillons autocollants les dossiers des candidats à la magistrature «amis» du Parti libéral du Québec.

Depuis 2003, elle était responsable des nominations au cabinet du premier ministre Jean Charest.

Dernier geste de l'administration libérale, M. Charest a demandé, avant de quitter le pouvoir, à accorder des nominations à trois collaborateurs de longue date - une tradition à Québec lorsqu'un gouvernement est battu.

Outre Mme Landry, Isabelle Jean, chef de cabinet adjointe, deviendra sous-ministre adjointe aux Finances.

Enfin, France Lessard, responsable de l'administration au cabinet du premier ministre, deviendra régisseuse à la Régie des alcools, des courses et des jeux.

Comme l'a annoncé La Presse la semaine dernière, Jean St-Gelais, ancien patron de l'Autorité des marchés financiers puis de l'Agence du revenu, deviendra secrétaire général du gouvernement - le numéro 1 de la fonction publique.

Gilles Paquin, qui occupait ce poste sous Jean Charest, remplacera M. St-Gelais à la présidence de l'Agence du revenu.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer