Léo Bureau-Blouin candidat du PQ

En se portant candidat dans Laval-des-Rapides, Léo Bureau-Blouin... (Archives PC)

Agrandir

En se portant candidat dans Laval-des-Rapides, Léo Bureau-Blouin serait le rival d'Alain Paquet, ministre délégué aux Finances, qui a participé aux dernières négociations avec les étudiants aux côtés de Michelle Courchesne.

Archives PC

Denis Lessard
La Presse

(Québec) Propulsé sous les feux de la rampe par le conflit étudiant du printemps dernier, Léo Bureau-Blouin se lance en politique.

L'ancien président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) sera candidat péquiste dans la circonscription de Laval-des-Rapides, a appris La Presse.

M. Bureau-Blouin rencontrera dès aujourd'hui des dirigeants du Parti québécois. Le directeur général Sylvain Tanguay a organisé la rencontre hier. Jeudi dernier, il a également rencontré le comité de direction de la circonscription pour s'assurer que l'opération se fera sans heurts. 

L'instance nationale met en effet de côté Marc Demers, président de l'association locale et ancien policier de Laval, qui avait accepté, depuis plusieurs élections, de tenir le fort dans la circonscription et de se porter candidat contre le libéral Alain Paquet. M. Demers consentirait toutefois à se désister pour laisser la place à la nouvelle «vedette».

Joint en fin de soirée, M. Bureau-Blouin a confirmé la rencontre avec la direction du PQ aujourd'hui. «Je n'ai jamais caché avoir la volonté de faire avancer les valeurs auxquelles je crois. La politique est un moyen, il y en a d'autres» a-t-il soutenu, tout en affirmant que sa décision n'était pas arrêtée. Il se dit aussi courtisé par Québec solidaire et la Coalition avenir Québec (CAQ), mais il n'a rencontré aucun représentant de ces partis. Il s'était donné l'été pour décider s'il se lancerait en politique, mais il assure que, si les élections sont déclenchées la semaine prochaine, il sera prêt à annoncer sa décision.

Duel entre deux vis-à-vis

Le duel dans Laval-des-Rapides risque d'être intéressant. Léo Bureau-Blouin y affrontera Alain Paquet, qui faisait tandem avec Michelle Courchesne au cours des ultimes pourparlers avec les étudiants, en juin. M. Paquet, nommé ministre délégué aux Finances, est une étoile montante du gouvernement Charest.

Le jeune porte-parole des cégépiens s'était fait remarquer par son aplomb et la qualité de ses interventions durant la difficile période des négociations avec la ministre Line Beauchamp et sa successeure, Michelle Courchesne. Tous les partis, hormis les libéraux, l'auraient courtisé en vue de la campagne électorale, qui devrait être lancée mercredi prochain. Sa candidature, après celles des Daniel Breton, Raymond Archambault, Pierre Duchesne et, prochainement, Diane de Courcy et Jean-François Lisée, représente un autre bon coup de filet pour Pauline Marois.

Âgé de 20 ans, l'ex-leader étudiant, qui a grandi à Saint-Hyacinthe, s'était inscrit en droit à l'Université de Montréal. Il fait le pari d'une carrière politique avant d'être diplômé, comme l'avait fait avant lui André Boisclair.

Son nom avait circulé il y a quelques semaines, lorsque des médias avaient soutenu que la direction de l'association péquiste de Trois-Rivières l'avait refusé comme candidat. Or, il semble que le parti n'avait fait aucune démarche pour le faire atterrir à Trois-Rivières.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer