Gentilly-2: le PQ inquiet

Le péquiste Bernard Drainville regrette qu'Hydro-Québec ait déjà... (Photo: Jacques Boissinot, Archives PC)

Agrandir

Le péquiste Bernard Drainville regrette qu'Hydro-Québec ait déjà acheté de l'équipement pour ces travaux de réfection de la centrale nucléaire Gentilly-2.

Photo: Jacques Boissinot, Archives PC

Paul Journet
La Presse

Le PQ se dit «énormément inquiet» des dépassements de coûts appréhendés pour la réfection de la centrale nucléaire Gentilly-2.

Samedi dernier, La Presse a révélé que l'estimation des coûts serait passée de 1,9 milliard de dollars à plus de 3 milliards, et que Hydro-Québec a déjà dépensé 800 millions dans le projet même si le gouvernement Charest n'a pas encore donné le feu vert.

Le péquiste Bernard Drainville regrette que la société d'État ait déjà acheté de l'équipement pour ces travaux, comme nous l'avons écrit. «S'il n'y a pas de réfection, on l'aura payé pour rien, à moins qu'une clause prévoie qu'on puisse les retourner», dit-il.

Option nationale, par la voix de son chef, Jean-Martin Aussant, demande aussi la fermeture de la centrale. «Quand Gentilly-2 a été construite, ça a coûté environ trois fois plus que prévu, et on se dirige vers ça avec la réfection», dit le député de Nicolet-Yamaska, où se trouve la centrale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer