Marois rencontre les présidents d'association de comtés

Questionnée quelques minutes avant le début de la... (Photo: Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Questionnée quelques minutes avant le début de la réunion, à 13h, Pauline Marois a donné peu de détails sur l'objet de cette rencontre.

Photo: Marco Campanozzi, La Presse

La chef péquiste Pauline Marois a rencontré cet après-midi à Montréal les présidents d'association de comtés pour faire le point en vue de l'ouverture de la prochaine session parlementaire, le 20 septembre prochain. Mme Marois a qualifié la rencontre de «très constructive», bien qu'elle ait parfois donné lieu a des discussions plutôt «raides».

«On a eu d'excellentes discussions, a déclaré Pauline Marois à la sortie de la rencontre qui a duré près de quatre heures. Je dirais que j'ai reçu un appui à hauteur de 95%.» Mme Marois s'est dite satisfaite du climat dans lequel s'est déroulée la rencontre. «Les discussions ont été très franches, très sereines, a-t-elle remarqué. Elles ont été raides parfois et c'est correct. J'aime ça parce que c'est comme ça qu'on peut se dire les vraies choses et après, on serre les coudes.»

Plusieurs présidents d'association de circonscriptions, présidents régionaux, membres du conseil exécutif national et représentants de l'aile jeunesse du parti ont participé à cette réunion qui avait été décidée cette semaine par Pauline Marois. La rencontre s'est déroulée à huis clos, sans discours public de la chef. Mme Marois a préféré rassembler les présidents dans une même salle plutôt que de tenir une conférence téléphonique. Rappelons qu'après la démission fracassante de quatre députés en juin dernier, la chef avait tenu deux conférences téléphoniques qui avaient donné lieu à des échanges parfois houleux dont l'enregistrement était parvenu à La Presse.

Pauline Marois souhaitait cette fois rencontrer les présidents d'association de comtés pour leur présenter un plan d'action qui réaffirme l'importance d'aller à la rencontre des électeurs et de remettre de l'avant le programme du parti.

Mme Marois a souligné que la mise en application de ce plan d'action a déjà débuté avec la tenue d'assemblées citoyennes et de rencontres dans les cégeps. Malgré le départ de cinq députés au cours des derniers mois, la chef péquiste a répété que «la situation à l'intérieur du parti est solide». «On a mis l'accent sur le fait qu'on doit se ressaisir, travailler ensemble dans la même direction», a dit Mme Marois.

Les présidents d'association de comtés interrogés à l'issue de la rencontre se sont dits satisfaits des échanges. «Les discussions ont été respectueuses, a rapporté le président de l'association du PQ de Kamouraska-Témiscouata, Michel Forget. On est très motivés. Nous avons élu l'automne dernier un député du Parti québécois après 25 ans de règne libéral. On se prépare. On ne sait pas quand l'élection va avoir lieu, mais on va être prêt.» «On a une chef qui sait motiver ses gens», a ajouté Gilles Pelletier de la circonscription Sainte-Marie-Saint-Jacques.

Le Parti québécois tiendra son prochain Conseil national les 1er et 2 octobre prochains à Drummondville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer