Le père de Jean Charest s'éteint

Jean Charest et son père Claude, en 2008.... (Photo d'archives Gesca)

Agrandir

Jean Charest et son père Claude, en 2008.

Photo d'archives Gesca

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

(Sherbrooke) Le premier ministre du Québec, Jean Charest, est en deuil de son père. Claude Charest est mort samedi, à l'âge de 87 ans, dans un CHSLD de Sherbrooke.

La famille a préféré n'émettre aucun commentaire hier. On a toutefois pu apprendre que le premier ministre n'annulerait aucune de ses activités prévues cette semaine.

Claude Charest a déjà été hockeyeur professionnel. Il a évolué à Baltimore dans la Ligue américaine de hockey. Il a aussi été propriétaire du Manoir Orford pendant 14 ans.

L'antithèse de son fils, Claude Charest parlait peu, demeurait le plus loin possible des projecteurs. Il ne ratait toutefois pas une occasion de soutenir son fils dans sa vie politique.

«Ce n'est pas avec mes conseils qu'il a réussi... Jean, c'est un self-made man», avait-il affirmé, en toute fierté, lors d'une entrevue accordée à La Tribune en 2003.

«Moi, je n'aurais pas été bon en politique. Au fond, la politique, c'est comme la prêtrise. Il faut que tu sois appelé pour cela», avait-il ajouté.

Jean Charest appelait son père tous les jours pour prendre de ses nouvelles. Par ailleurs, à chacune des élections, les deux hommes attendaient le décompte des votes en famille.

Claude Charest laisse également dans le deuil ses quatre autres enfants, Louise, Carole, Christine et Robert. La date de ses funérailles n'a pas été fixée.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer