Agence du revenu: la ministre accusée de mensonge ou d'«incompétence»

La ministre du Revenu Diane Lebouthillier est soit menteuse, soit incompétente,... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) La ministre du Revenu Diane Lebouthillier est soit menteuse, soit incompétente, ont accusé hier des députés conservateurs à la Chambre des communes, au lendemain de révélations sur une nouvelle procédure fiscale controversée qui pénaliserait des centaines de diabétiques.

Lundi, l'organisme Diabète Canada a révélé avoir mis la main sur un courriel interne de l'Agence du revenu du Canada (ARC), qui contredit des propos répétés depuis des mois par la ministre. Ce document confirme que l'Agence a modifié les critères d'analyse qui permettent aux adultes atteints de diabète de type 1 de bénéficier du crédit d'impôt pour personnes handicapées.

Diane Lebouthillier a continué de dire que « les critères d'éligibilité n'ont pas changé », hier, même si des centaines de malades ont déjà reçu des avis de refus de l'ARC au cours des derniers mois, selon Diabète Canada. Des affirmations qui ont fait bondir le conservateur Dan Albas.

« Il y a seulement deux choix ici : soit la ministre est incompétente et incapable de gérer son propre ministère, ou soit elle est complice de cette hausse d'impôt et elle doit présenter des excuses aux diabétiques de type 1 de tout le pays, a-t-il lancé. De quel choix s'agit-il ? »

« Manque de respect »

Le député néo-démocrate Pierre-Luc Dusseault a pour sa part accusé la ministre de « manquer de respect » en continuant à « faire croire au monde que rien n'a changé ». Il a lui aussi exigé des excuses au nom des malades.

Piquée au vif, la ministre du Revenu national a rappelé son passé de travailleuse sociale, qui la rend sensible au sort des gens les plus vulnérables. « C'est pour cette raison que nous avons mis en place des mesures pour rendre les crédits plus accessibles, notamment en réduisant le nombre de pages du formulaire, en permettant à des superinfirmiers et superinfirmières de remplir les formulaires de leurs patients. »

25 milliards

La ministre a aussi dû répondre à des attaques sur les sommes récupérées par l'ARC dans sa lutte contre l'évasion et l'évitement fiscaux. Mme Lebouthillier a souvent répété que « près de 25 milliards » avaient été récoltés depuis deux ans, mais des fonctionnaires ont confirmé n'avoir aucune idée des sommes réellement remboursées jusqu'ici. L'histoire, révélée lundi par La Presse, a continué de faire des vagues hier à Ottawa après avoir été reprise dans le Globe and Mail.

L'élue gaspésienne a insisté sur les « interventions historiques » du gouvernement libéral, qui s'est engagé à investir 1 milliard supplémentaire sur cinq ans pour accélérer la chasse aux fraudeurs fiscaux. Elle a répété que l'ARC était « sur la bonne voie » pour récupérer 25 milliards, décochant au passage une flèche à l'ancien ministre des Finances conservateur Jean-Pierre Blackburn, qui n'en faisait « pas une priorité ».




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer