Vente d'actions: Morneau donnera les profits à un organisme de charité

Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau.... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau.

PHOTO REUTERS

(Ottawa) Le ministre des Finances Bill Morneau annonce qu'il va donner à un organisme de charité les gains qu'il aurait pu empocher avec les actions qu'il détenait dans la firme Morneau Shepell depuis sa nomination au cabinet, soit au cours des deux dernières années.

Le grand argentier du pays a fait cette annonce durant la période de questions à la Chambre des communes jeudi, quelques heures après avoir rencontré la commissaire à l'éthique et aux conflits d'intérêts, Mary Dawson.

M. Morneau est la cible des attaques des partis de l'opposition depuis que le quotidien The Globe and Mail a révélé la semaine dernière qu'il n'avait pas placé ses avoirs dans une fiducie sans droit de regard, comme il s'y était engagé à le faire après avoir été nommé au cabinet.

En point de presse, jeudi, M. Morneau a indiqué avoir pris cette décision afin de s'assurer de conserver la confiance des Canadiens. La somme qu'il s'engage à donner pourrait osciller autour de cinq millions de dollars, le titre de Morneau Shepell ayant augmenté de quelque cinq dollars par action pour atteindre les 21 $ environ depuis sa nomination au cabinet.

« Comme je l'ai dit, c'est très important pour les Canadiens d'avoir confiance dans notre gouvernement. Pour moi, de faire un don comme ça, ça veut dire que c'est important pour moi d'expliquer que c'était toujours pour moi la raison que je suis ici c'est pour travailler pour les Canadiens », a dit le ministre Morneau.

« Je suis en train de travailler avec ma femme pour trouver une façon d'aider des réfugiés, des femmes réfugiés d'aller à l'université au Canada. Ça c'est un projet que nous faisons maintenant. Bien sûr, j'ai fait plusieurs choses dans notre communauté il y a plusieurs années avec ma famille », a-t-il ajouté.

M. Morneau, qui a présenté une mise à jour économique et financière mardi à la Chambre des communes, croyait avoir mis fin à la tempête qui sévit depuis plusieurs jours lorsqu'il a annoncé jeudi dernier qu'il placerait finalement ses avoirs dans une fiducie sans droit de regard et qu'il vendrait aussi les actions qu'il détient dans l'entreprise Morneau Shepell. Le ministre détient environ un million d'actions dans cette entreprise fondée par son père, pour une valeur totalisant environ 21 millions de dollars.

Les partis de l'opposition se sont montrés peu impressionnés par cette soudaine générosité du ministre. « Le ministre vient d'admettre qu'il était en conflit d'intérêts et c'est pourquoi il a agi comme cela. Il a certainement d'autres conflits d'intérêts. Les Canadiens ont de la difficulté à le croire et veulent avoir l'ensemble de la vérité», a lancé le député conservateur de Beauce, Maxime Bernier.

« Ce que le ministre des Finances vient de dire en début de période des questions est très simple. Depuis deux ans, il est en direct conflit d'intérêts, et il agit uniquement quand il est pris la main dans le sac. C'est cela la réalité du ministre des Finances. Il a beau sourire dans le coin, les Canadiens ne sont pas dupes », a renchéri le député conservateur Gérard Deltell.

Le NPD s'est montré aussi cinglant.  « Le ministre n'a pas été franc une seule fois avec les Canadiens. Maintenant qu'il s'est fait attraper en train de tirer profit d'un projet de loi qu'il a lui-même présenté, il essaie de s'acheter une porte de sortie. (...)  C'est un aveu de culpabilité qu'il vient de faire », a tonné le député du NPD Nathan Cullen.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer