Exclusif

Sécurité de Justin Trudeau: des coûts records de 2,35 millions par mois

Le premier ministre Justin Trudeau entouré d'agents du... (PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS)

Agrandir

Le premier ministre Justin Trudeau entouré d'agents du Peloton de protection du premier ministre (PPPM), le 19 septembre, à Ottawa

PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les égoportraits, les bains de foule et les voyages de Justin Trudeau ont fait bondir la facture pour assurer sa sécurité de plusieurs millions de dollars cette année. À 2,35 millions par mois, c'est le double qu'au début du règne de Stephen Harper. C'est même 10 fois plus élevé que le coût des vacances controversées de la famille Trudeau dans l'île privée de l'Aga Khan qui ont récemment mis le premier ministre dans l'embarras.

Seulement pour les six premiers mois de l'année, 14 millions de dollars ont été dépensés pour protéger Justin Trudeau et sa famille, contre 11,5 millions pour la même période l'an dernier, selon des documents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) obtenus par la Loi sur l'accès à l'information. Cette hausse de 2,5 millions représente un bond de 22% en un an. À ce rythme, la sécurité du premier ministre coûtera 28 millions à la GRC en 2017, alors qu'elle s'était élevée à 23,6 millions l'an dernier, déjà un sommet des dernières années.

40 millions en 20 mois

Au cours des 20 premiers mois du mandat de Justin Trudeau, de novembre 2015 à juin 2017, la sécurité du premier ministre a coûté 40 millions de dollars, soit environ 2 millions par mois. Or, depuis le début de l'année 2017, la facture mensuelle s'est élevée à 2,35 millions. La facture du mois de mai, par exemple, est passée en un an de 1,7 à 2,7 millions. Notons qu'en mai 2017, Justin Trudeau a effectué un voyage de sept jours en Europe pour le sommet du G7, alors que l'année précédente, il s'était rendu au Japon pour plusieurs jours en vue du même sommet.

La moitié en salaires

Sur la facture de 14 millions des six premiers mois de l'année, à peine la moitié a été versée en salaire aux employés de la GRC. Ainsi, les heures supplémentaires (2,1 millions) et les «autres dépenses» (4,7 millions) représentent la moitié de la facture. Parmi ces «autres dépenses », on compte les déplacements, la formation, l'équipement et les services à contrat. Les sommes versées en heures supplémentaires fluctuent de mois en mois. Or, pour les six premiers mois de 2016 et 2017, le total est pratiquement le même à... 152 $ près, pour 2 172 000 $. Une différence microscopique de 0,007% en un an.

Hausses ininterrompues

La facture en matière de sécurité ne cesse d'augmenter année après année depuis l'arrivée au pouvoir de Stephen Harper en 2006. Pendant le règne de son prédécesseur Paul Martin, les dépenses annuelles en sécurité étaient d'environ 10 millions de dollars. En 2012-2013, au terme de hausses ininterrompues sous Stephen Harper, la facture avait plus que doublé en sept ans, à 21,8 millions, selon un document déposé à la Chambre des communes en 2014. Le premier ministre conservateur était reconnu pour se mêler rarement à la foule lors d'événements publics, contrairement à Justin Trudeau.

Les bains de foule en cause?

La tendance de Justin Trudeau à être «proche du peuple» fait partie de l'«analyse de risque» de l'équipe de sécurité du premier ministre, selon Claude A. Sarrazin, président de la firme de sécurité SIRCO. «Ça peut être une des raisons de l'augmentation des coûts», soutient-il. Selon Denis Rivest, qui a dirigé l'escouade de sécurité des premiers ministres québécois de 1999 à 2009, des agents en civil surveillent les «gens louches» pendant les bains de foule de Justin Trudeau. Selon lui, les dépenses en sécurité vont «augmenter continuellement» en raison de la dangerosité des situations et des coûteux équipements. L'expert en sécurité Claude A. Sarrazin ajoute qu'une «réévaluation des mesures de sécurité» du premier ministre était nécessaire à la suite de l'attentat au parlement en octobre 2014.

De «nombreux facteurs» en cause

Les coûts de sécurité varient en fonction de «nombreux facteurs», dont les menaces, les activités du premier ministre, le type et le nombre d'obligations politiques et les voyages à l'étranger, indique Annie Delisle, porte-parole de la GRC. Par ailleurs, les membres de la GRC ont reçu en juin une «paye rétroactive découlant d'une augmentation salariale» pour l'année 2017, note-t-elle par courriel. Ce sont les agents du Peloton de protection du premier ministre (PPPM), une escouade spéciale de la GRC, qui protègent en tout temps Justin Trudeau et sa famille dans leurs déplacements au pays ou à l'étranger. Leur nombre demeure inconnu.

«Je pense que [...] les canadiens comprennent»

Un porte-parole du premier ministre, Cameron Ahmad, a refusé de commenter ces données, mais nous a renvoyé aux propos que Justin Trudeau a tenus lors d'une conférence de presse à Terre-Neuve à la mi-septembre, alors qu'il était questionné sur les dépenses de la GRC pendant ses vacances chez l'Aga Khan, en décembre dernier. «Je ne veux pas questionner les choix que fait la GRC pour pouvoir assurer la sécurité du premier ministre et de sa famille. Je pense que c'est quelque chose que les Canadiens comprennent», a-t-il affirmé. Les vacances de la famille Trudeau dans l'île privée de l'Aga Khan, dans les Bahamas, ont coûté 215 398 $, dont plus de 150 000 $ pour les dépenses de la GRC, a révélé CBC. En mars, la police fédérale soutenait pourtant avoir dépensé 72 000 $ pour ce voyage.

- Avec William Leclerc, La Presse

***

COÛT DE LA SÉCURITÉ DE JUSTIN TRUDEAU EN 2017

  • Janvier : 2,4 millions
  • Février : 1,9 million
  • Mars : 4 millions
  • Avril : 1,2 million
  • Mai : 1,9 million
  • Juin : 2,7 millions

COÛTS POUR ASSURER LA SÉCURITÉ DU PREMIER MINISTRE

(Total, par année financière)

  • 2003-2004 : 10,4 MILLIONS
  • 2004-2005 : 9,8 MILLIONS
  • 2005-2006 : 9,5 MILLIONS
  • 2006-2007 : 10,5 MILLIONS
  • 2007-2008 : 12,8 MILLIONS
  • 2008-2009 : 14,6 MILLIONS
  • 2009-2010 : 15,2 MILLIONS
  • 2010-2011 : 16,7 MILLIONS
  • 2011-2012 : 19,2 MILLIONS
  • 2012-2013 : 21,8 MILLIONS
  • 2013-2014 : 16,3 MILLIONS (AU 31 JANVIER 2014)

...

  • 2016 : 23,6 MILLIONS
  • 2017 : 14 MILLIONS (AU 30 JUIN)

Sources : Gendarmerie royale du Canada et Chambre des communes du Canada




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer