Trudeau choisit David Adams Richards pour pourvoir un poste au Sénat

David Adams Richards en 2003.... (Photo Teresa Barbieri, archives La Presse canadienne)

Agrandir

David Adams Richards en 2003.

Photo Teresa Barbieri, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le premier ministre Justin Trudeau a choisi l'auteur néo-brunswickois renommé David Adams Richards pour occuper un poste vacant au Sénat.

Il siégera comme sénateur indépendant du Nouveau-Brunswick.

En conférence de presse à Moncton, mercredi, M. Trudeau a souligné le dévouement de M. Richards envers les arts. Selon lui, sa présence à la chambre haute sera un «atout extraordinaire pour les penseurs indépendants au sein du Sénat».

M. Richards, âgé de 66 ans, est un essayiste, scénariste et poète. Il a vu ses oeuvres traduites dans 12 langues et certaines d'entre elles ont été récompensées. Il compte parmi les trois seuls auteurs à avoir remporté le Prix littéraire du Gouverneur général dans les deux catégories de fiction et de non-fiction.

Il est également le colauréat du Prix Giller de 2000 pour son roman Mercy Among the Children. Deux de ses scénarios ont reçu des prix Gemini, les distinctions remises aux oeuvres cinématographiques et télévisuelles canadiennes.

En 2011, il a reçu le prix Matt Cohen pour l'ensemble de sa contribution à la littérature canadienne.

«Son oeuvre reflète son engagement envers la vallée de la rivière Miramichi, le Nouveau-Brunswick et le Canada», peut-on lire dans un communiqué du premier ministre annonçant l'arrivée prochaine de M. Richards au Sénat.

Selon Justin Trudeau, la nomination de David Adams Richards est un exemple de personnalités exceptionnelles nommées depuis la création, l'an dernier, d'un comité consultatif indépendant qui étudie et recommande les nouveaux sénateurs en fonction de la qualité de leur parcours. Une mesure qui vise à rendre le Sénat moins partisan et plus indépendant pour remplir son rôle de «conscience éclairée» du système législatif.

Il reste désormais huit sièges vacants parmi les 105 que compte le Sénat. Justin Trudeau doit encore trouver des sénateurs pour représenter le Manitoba, la Saskatchewan et le Yukon. Deux sièges réservés à la Nouvelle-Écosse et trois autres à l'Ontario attendent aussi d'être pourvus.

M. Richards devrait se joindre aux sénateurs indépendants, ce qui portera le nombre de membres de ce groupe à 36, soit le même nombre que le groupe de sénateurs conservateurs. La chambre haute compte aussi 18 indépendants libéraux et sept sénateurs sans appartenance.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer