Attentat: Justin Trudeau et Theresa May s'échangent des condoléances

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a lui... (Photo Adrian Wyld, La Presse canadienne)

Agrandir

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a lui aussi reçu les condoléances de la première ministre britannique Theresa May pour la mort de Christine Archibald, la seule victime canadienne.

Photo Adrian Wyld, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mylène Crête
La Presse Canadienne
Ottawa

Le premier ministre Justin Trudeau a offert ses condoléances et son appui entier à la première ministre britannique, Theresa May, lors d'un entretien téléphonique lundi, deux jours après l'attentat terroriste qui a secoué Londres.

«Très content de parler à Theresa May il y a une heure pour partager nos condoléances, mais aussi notre engagement à travailler avec tous nos partenaires internationaux et alliés pour contrer la terreur», a déclaré Justin Trudeau avant la période des questions.

Theresa May a à son tour offert ses condoléances pour la mort de Christine Archibald, la seule victime canadienne. En tout, sept personnes ont perdu la vie et une cinquantaine de personnes ont été blessées dans cette attaque revendiquée par le groupe armé État islamique.

Trois assaillants ont renversé des piétons avec une camionnette sur le pont de Londres samedi soir avant de poignarder des passants dans le secteur du Borough Market, à 500 m du pont. Ils ont été abattus par la police dans les minutes qui ont suivi.

Il s'agit du troisième attentat en trois mois à survenir dans la capitale britannique.

Menace au Canada ?

Le niveau d'alerte de la menace terroriste demeure le même au Canada malgré cette attaque, a confirmé le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, lundi.

«Nous n'avons pas d'information nous indiquant qu'il faudrait changer le niveau d'alerte», a-t-il expliqué.

Ce niveau est considéré comme modéré depuis l'attentat du 22 octobre 2014 au Parlement, ce qui signifie qu'un attentat terroriste violent pourrait survenir et que des mesures de prévention additionnelles sont déployées. Il est constamment réévalué, a souligné le ministre.

Des milliers de personnes sont attendues sur la colline du Parlement le 1er juillet pour la fête du Canada et le 150e anniversaire de la Confédération.

Ralph Goodale promet une collaboration sans faille entre les corps policiers municipaux, provinciaux de même que les agences de sécurité et du renseignement pour que les gens qui se déplaceront à Ottawa puissent célébrer en toute quiétude.

«Nous ne nous laisserons pas intimider par le genre d'horrible comportement que nous avons vu au Royaume-Uni», a-t-il affirmé.

La mort de Christine Archibald, une Britanno-Colombienne de 30 ans, est triste et tragique, a dit Ralph Goodale, tout en assurant que le Haut-Commissariat du Canada au Royaume-Uni allait prêter main-forte à la famille.

Stabilité à Montréal

Le maire de Montréal Denis Coderre a dit que la métropole n'avait pas augmenté le niveau de sécurité dans la foulée de l'attentat.

«Au niveau québécois et au niveau de Montréal, on est en mode vigilance, on est en mode veille», a-t-il expliqué lors d'une mêlée de presse après son témoignage à la commission Chamberland.

«C'est sûr que là, vous avez des événements, vous voyez qu'il y a la Formule 1 qui s'en vient, on a vécu le Tour de l'île, hier, il y avait 30 000 personnes quand même... C'est sûr qu'il y a un agenda de vigilance continu», a-t-il précisé.

«Le protocole en conséquence s'applique, on est là 24 heures sur 24 pour s'assurer que les choses se passent correctement.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer