L'équipe Bernier remet en question la victoire d'Andrew Scheer

Le nouveau chef du Parti conservateur du Canada,... (Photo archives La Presse canadienne, Fred Chartrand)

Agrandir

Le nouveau chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, a serré la main de Maxime Bernier lundi dernier durant la période de questions à la Chambre des communes.

Photo archives La Presse canadienne, Fred Chartrand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La légitimé de la victoire à l'arraché du nouveau chef du Parti conservateur Andrew Scheer la semaine dernière devant Maxime Bernier est remise en question par des partisans du député québécois. Ceux-ci montrent du doigt un écart de milliers de votes entre les votes exprimés et le résultat final de la convention, a rapporté samedi matin The Globe and Mail.

Un lanceur d'alerte du Parti conservateur s'apprêterait même lundi à signer une déclaration sous serment mettant en lumière des irrégularités dans les résultats du vote final, a indiqué un membre de l'équipe de Maxime Bernier au Globe and Mail

Au total, 141 362 membres ont voté pour l'un des 13 candidats samedi dernier, selon le Parti conservateur. Or, seulement 133 896 votes ont été comptabilisés, montre la liste finale du scrutin remise aux candidats, une différence notable de 7466 votes. De plus, les 10 429 votes jugés irrecevables ou incomplets ont été détruits dès la fin du vote à la demande du directeur général du Parti conservateur Dustin van Vugt. 

Rappelons qu'Andrew Scheer n'a devancé Maxime Bernier que par 7049 voix au tout dernier tour du scrutin. «Quelque chose s'est déroulé de façon horrible. La décision de détruire les bulletins et de ne pas en informer les scrutateurs est une terrible décision», a dit de façon anonyme un conseiller de Maxime Bernier au quotidien. 

«C'est évidemment préoccupant, mais j'espère que le parti travaille très fort pour fournir une réponse satisfaisante aux candidats et au parti», a déclaré au Globe and Mail le député conservateur Tony Clement, qui a appuyé Maxime Bernier dans la course à la direction. 

«L'élection a été vérifiée et complétée. Les gens peuvent spéculer à propos des résultats comme ils veulent. Mais ils ont été vérifiés», a soutenu le président du Parti conservateur Scott Lamb au Globe and Mail

Selon le parti, la différence d'environ 7000 voix s'explique en partie par le fait que le nom de 3000 personnes qui avaient voté près de Toronto n'a pas été inséré dans la liste du parti remise aux candidats. Les autres 4000 voix ne seraient que des erreurs d'entrée de données.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer