Trudeau ne s'immiscera pas dans le choix du commissaire à l'éthique

La commissaire à l'éthique actuelle, Mary Dawson.... (PHOTO PC)

Agrandir

La commissaire à l'éthique actuelle, Mary Dawson.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le premier ministre Justin Trudeau s'est récusé de tout ce qui concerne la nomination du prochain commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

La commissaire actuelle, Mary Dawson, mène une enquête sur les vacances de Noël du premier ministre, alors que M. Trudeau et ses proches ont été reçus sur l'île privée de l'Aga Khan aux Bahamas.

Depuis, les partis de l'opposition attaquent régulièrement M. Trudeau sur cette affaire. Et lui se contente de dire qu'il collabore à l'enquête et répondra à toutes les questions de Mme Dawson.

Lundi après-midi, le bureau de M. Trudeau a diffusé un communiqué pour annoncer que dorénavant, c'est la leader du gouvernement à la Chambre qui s'occupera du processus de nomination du prochain commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

Justin Trudeau a accueilli l'Aga Khan à Ottawa... (PC) - image 2.0

Agrandir

Justin Trudeau a accueilli l'Aga Khan à Ottawa en mai 2016.

PC

Le communiqué, envoyé par Kate Purchase, la directrice des communications de M. Trudeau, dit que la ministre Bardish Chagger hérite de ses responsabilités, «étant donné l'enquête en cours sur les vacances familiales du premier ministre à Noël dernier».

Le mandat de Mme Dawson a été prolongé à deux reprises par le gouvernement libéral et vient à échéance le 8 juillet. L'hiver dernier, la commissaire a fait savoir qu'elle ne voulait pas prolonger ce mandat.

Les porte-parole de l'opposition en matière d'éthique se sont moqués de la prétention d'impartialité dans le choix du prochain commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique, soulignant que M. Trudeau est le patron de Mme Chagger et pourrait la congédier si elle choisissait une personne ne plaisant pas au premier ministre.

En plus, Mme Chagger a été l'une des principales voix ayant défendu M. Trudeau aux Communes dans la controverse sur ses vacances à Noël.

Le porte-parole néo-démocrate en matière d'éthique, Nathan Cullen, a comparé la responsabilité confiée à Mme Chagger de trouver un successeur à Mme Dawson à celle qu'aurait un employé de désigner une personne pour enquêter sur son patron.

«Le conflit d'intérêts demeure», a-t-il soutenu en entrevue, lundi.

«Vous ne pouvez pas simplement prétendre que Mme Chagger est indépendante du bureau du premier ministre. Son rôle clé est de défendre le premier ministre chaque jour sur cet enjeu, en passant.»

M. Cullen s'est aussi demandé si les principaux membres de l'équipe de M. Trudeau seraient encore impliqués dans le choix du prochain commissaire - une question adressée par La Presse canadienne, à laquelle le bureau du premier ministre n'a pas répondu.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer