Le Canada aimerait en faire plus au Soudan du Sud, assure Trudeau

Des femmes soudanaises ont fait la file pour... (Photo Samir Bol, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Des femmes soudanaises ont fait la file pour recevoir de la nourriture donnée par le gouvernement d'Arabie saoudite, le 19 avril à Juba.

Photo Samir Bol, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau a soutenu vendredi que son gouvernement tente de trouver des façons d'en faire davantage pour aider le Soudan du Sud, où la famine guette des millions de personnes.

Interrogé à ce sujet lors de son passage à Montréal, le premier ministre a indiqué que le Canada contribue déjà à l'aide internationale dans ce pays d'Afrique depuis un certain nombre d'années, et que son gouvernement tente toujours d'en faire davantage.

La ministre du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, qui était à ses côtés, a rappelé que la contribution du Canada s'élève déjà à près de 37 millions de dollars cette année. Au total, une enveloppe de 119 millions a été allouée pour aider le Soudan du Sud, le Yémen, la Somalie et le Nigeria.

La ministre Bibeau a espéré que les factions belligérantes du Soudan du Sud apportent leur soutien afin que l'aide puisse se rendre auprès des populations les plus touchées par la famine. Elle a demandé à toutes les parties de permettre un accès libre aux travailleurs humanitaires, qui ne peuvent actuellement se rendre dans toutes les régions.

Au début de la semaine, les leaders des Églises catholique, anglicane et presbytérienne du Canada avaient demandé au gouvernement d'en faire davantage pour aider les victimes de la famine en Afrique, en particulier au Soudan du Sud.

Mme Bibeau et M. Trudeau étaient à l'hôtel de ville de Montréal vendredi matin pour annoncer que le siège social du nouvel institut de financement du développement du Canada serait situé dans la métropole.

L'institut vise à soutenir la « croissance économique verte » de petites et moyennes entreprises dans des pays en voie de développement, et à favoriser l'implication des femmes et des jeunes entrepreneurs dans la réalisation des objectifs de développement durable. Filiale d'Exportation et développement Canada, l'institut recevra un financement de 300 millions de dollars sur cinq ans.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer