Ottawa exhorté à investir dans les logements abordables

ORMSTOWN PHOTO FRANCOIS ROY LA PRESSE - 841761... (François Roy, archives La Presse)

Agrandir

ORMSTOWN PHOTO FRANCOIS ROY LA PRESSE - 841761 Reportage a Ormstown sur des professeurs et des eleves du programme de charpenterie menuiserie qui construisent deux logements jumeles en visant une certification LEED Platine. 27-09-2016 841761 MAISON

François Roy, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Craignant les répercussions d'une crise du logement abordable au pays, la Fédération canadienne des municipalités (FCM) exhorte le gouvernement Trudeau à investir massivement dans ce secteur névralgique dès son prochain budget.

Alors que le ministre des Finances Bill Morneau planche sur son deuxième budget, qui pourrait être déposé à la Chambre des communes le 21 février, la FCM évalue à quelque 12 milliards de dollars les investissements nécessaires au cours des huit prochaines années afin de pallier cette crise et lutter contre l'itinérance.

Dans un document regroupant les principales recommandations au grand argentier du pays en prévision du budget qui sera rendu public aujourd'hui, la FCM souligne que déjà 20 % des locataires au pays consacrent plus de la moitié de leur revenu aux frais de logement. Pis encore, environ 1,5 million de familles ne peuvent tout simplement pas se trouver un logement qui convient à leurs besoins.

Cette crise est plus aiguë dans les centres urbains tels que Vancouver, Toronto et Montréal. Mais la FCM soutient que cette grave situation « étouffe le potentiel économique et humain dans les collectivités de toutes tailles et de toutes les régions », peut-on lire dans son mémoire intitulé Saisissons le moment. La Presse a obtenu une copie du mémoire de la FCM hier.

« Si les bonnes décisions sont prises dans le prochain budget, les municipalités pourront transformer des investissements sans précédent en résultats de portée historique. Saisir le moment signifie plus de logements abordables, moins de temps de déplacement, moins de pollution et une plus grande croissance économique », a indiqué le président de la FCM, Clark Somerville, dans un courriel à La Presse.

La FCM calcule que le gouvernement fédéral, en combinant ses investissements avec ceux des provinces et des municipalités, pourrait assurer la construction de quelque 10 000 logements par an.

« Ce budget est une occasion qui ne survient qu'une fois par génération pour désamorcer la crise du logement. Déjà, avec plus d'argent disponible pour les infrastructures sociales, il ne suffit que d'une décision ambitieuse pour faire du logement la priorité. Tous les Canadiens ont droit à un logement sûr et abordable », a-t-il ajouté.

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, a reçu le mandat du premier ministre Justin Trudeau d'élaborer une stratégie nationale du logement. Il a rencontré ses homologues provinciaux à deux reprises déjà afin de discuter de ce dossier. M. Duclos pourrait annoncer les grandes lignes de cette stratégie après le dépôt du budget fédéral.

Dans son mémoire, la FCM invite aussi le gouvernement Trudeau à continuer d'investir dans les infrastructures au pays et les réseaux de transports collectifs. Mais la FCM souhaite qu'Ottawa modifie la formule de financement payant 50 % des coûts des projets, étant donné que les municipalités ont des moyens financiers plus limités que l'État. Les provinces devraient payer 33 % des coûts des projets et les municipalités, le reste (17 %).




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer