Martine Ouellet confirme son intérêt pour la direction du Bloc

Martine Ouellet a tenté à deux reprises d'être... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Martine Ouellet a tenté à deux reprises d'être élue chef du PQ. Elle a dû se contenter du troisième rang lors des courses de 2015 et 2016.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Martine Ouellet a confirmé jeudi qu'elle envisage de briguer la direction du Bloc québécois. À ses yeux, il ne serait pas «incompatible» qu'elle se porte candidate tout en conservant son poste de députée du Parti québécois.

À son arrivée à l'Assemblée nationale, Mme Ouellet a confirmé être en réflexion sur son avenir. La veille, un collectif de militants indépendantistes l'avait formellement invité à présenter sa candidature.

Elle a souligné l'importance de «conserver» et de «développer» «l'expertise» développée au fil des ans par le Bloc, notamment sur l'exercice des pouvoirs fédéraux.

«Le Bloc sera utile tant que le Québec n'aura pas réalisé son indépendance», a déclaré Mme Ouellet.

Mme Ouellet n'a pas exclu de rester députée de Vachon à l'Assemblée nationale tout en se lançant dans la course à la direction du Bloc.

«Je suis en réflexion actuellement, a-t-elle dit. Je ne suis pas rendue là, mais je ne crois pas que ce soit incompatible. Ce sont des choses qui sont à valider.»

Le Bloc québécois avait été réduit à quatre députés aux élections de 2011. Sous la direction de Gilles Duceppe, revenu en politique pour l'élection de 2015, il en a fait élire 10 lors du dernier scrutin.

M. Duceppe parti, la formation politique est dirigée par intérim par Rhéal Fortin. Une course à la direction doit être lancée en février.

Martine Ouellet a terminé troisième dans la dernière course à la direction du PQ, derrière Jean-François Lisée et Alexandre Cloutier. Elle avait aussi terminé troisième dans la précédente course, remportée par Pierre Karl Péladeau.

Ce n'est pas la première fois que Mme Ouellet est pressentie pour diriger le Bloc. Elle a été approchée une première fois l'an dernier, après sa première défaite dans la course à la direction du PQ, mais elle avait décliné.

Une «excellente candidate», dit Lisée

Son chef actuel au PQ, Jean-François Lisée, a affirmé que le départ de son ancienne rivale vers Ottawa serait une «perte» pour son parti. Mais il n'a pas tenté de la dissuader de se lancer.

«Je pense qu'elle serait une excellente candidate, a dit M. Lisée. Elle serait une bonne chef.»

Legault ironique

La possibilité de voir Martine Ouellet faire le saut en politique fédérale a fait sourire le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault.

«C'est un peu une farce, a-t-il ironisé. Il y a des courses au PQ et au Bloc à peu près tous les six mois, si je commence à commenter les courses au PQ et au Bloc, on va passer notre temps là-dessus.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer