Exclusif

Phénix: Ottawa ignore combien il doit à ses employés

Des milliers de fonctionnaires pourraient avoir de la... (ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

Des milliers de fonctionnaires pourraient avoir de la difficulté à remplir leur déclaration de revenus pour l'année d'imposition 2016 si les problèmes liés à au système de paye Phénix ne sont pas réglés au début de la nouvelle année.

ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le gouvernement fédéral est incapable de chiffrer le montant total des salaires qui n'ont toujours pas été versés aux fonctionnaires fédéraux en raison des problèmes liés au système de paye Phénix.

Alors que la ministre responsable de Services publics et Approvisionnement Canada, Judy Foote, avait promis de régler ce problème «totalement inacceptable» pour le gouvernement Trudeau avant le 31 octobre, il reste toujours 22 000 dossiers en arriéré qui n'ont pas encore été réglés. Et l'on refuse maintenant de fixer un autre échéancier, de crainte d'être incapable de le respecter.

Résultat : des milliers de fonctionnaires pourraient avoir de la difficulté à remplir leur déclaration de revenus pour l'année d'imposition 2016 si les problèmes liés à ce nouveau programme ne sont pas réglés au début de la nouvelle année.

Les problèmes liés au système de paye Phénix ont d'ailleurs contraint certains ministères à utiliser le fonds d'urgence mis à leur disposition pour payer des employés au cours des derniers mois, a appris La Presse. En tout, près de 19 millions de dollars de ces fonds d'urgence ont été utilisés à cette fin jusqu'ici.

Mise à jour aujourd'hui 

Services publics et Approvisionnement Canada doit faire une mise à jour de la situation aujourd'hui à Ottawa. Un porte-parole du Ministère, Nicolas Boucher, a indiqué dans un courriel à La Presse qu'il est impossible de déterminer combien le gouvernement fédéral doit à ses milliers d'employés parce que les dossiers sont traités de manière individuelle.

«Notre priorité consiste à nous assurer que les employés soient payés et nous concentrons tous nos efforts sur la résolution des problèmes de paye. Puisque chaque transaction dans Phénix est traitée de façon individuelle, le système ne peut pas produire de rapport concernant le nombre et le montant total des paiements à émettre», a-t-il ajouté.

M. Boucher a aussi indiqué que le gouvernement fédéral est prêt à rembourser les employés fédéraux pour les dépenses qu'ils ont dû engager à cause des problèmes liés à Phénix.

Les fonctionnaires éprouvés

Le vice-président exécutif régional de l'Alliance de la fonction publique (région de la capitale nationale), Larry Rousseau, a soutenu que le fiasco entourant la mise en oeuvre de Phénix met à rude épreuve la patience des fonctionnaires fédéraux.

«C'est la plus grande débâcle de l'histoire qui touche la fonction publique», a affirmé M. Rousseau.

Implanté en février 2016, le système de paye Phénix devait permettre au gouvernement fédéral de réaliser des économies annuelles de 70 millions de dollars. Or, ces économies ne sont pas au rendez-vous : on s'attend à ce que la mise en place de quatre centres temporaires de rémunération et d'un centre d'appels, ainsi que l'embauche de plus d'effectifs pour régler ce problème coûtent entre 45 et 50 millions de dollars.

- Avec William Leclerc, La Presse, et La Presse canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer