Le PLC aurait utilisé la présence d'Hillary Clinton pour du financement

Hillary Clinton lors de son allocution le 6 octobre... (Sean Kilpatrick, archives PC)

Agrandir

Hillary Clinton lors de son allocution le 6 octobre 2014 à la conférence Canada 2020.

Sean Kilpatrick, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
WASHINGTON

Le Parti libéral du Canada (PLC) aurait profité d'une présence de Hillary Clinton à Ottawa, en 2014, pour procéder à du financement politique selon un courriel obtenu et publié par le site Wikileaks.

Le message aurait été subtilisé du compte courriel de John Podesta, directeur de la campagne présidentielle de Mme Clinton et ancien chef de cabinet du président Bill Clinton.

Il y a deux ans, alors que le Parti libéral était encore dans l'opposition à la Chambre des communes, Hillary Clinton avait reçu un cachet pour prononcer une allocution à une conférence Canada 2020, un évènement présenté comme non partisan, mais qui était organisé par des proches de libéraux.

Une importante conseillère politique de Mme Clinton, Huma Abedin, aurait alors envoyé un courriel pour dire que l'entourage de Mme Clinton était insatisfait que sa présence à Ottawa ait servi à amasser de l'argent pour le Parti libéral. Cette insatisfaction aurait d'ailleurs été communiquée aux proches du chef libéral, Justin Trudeau.

L'entourage de Mme Clinton a refusé de commenter le contenu et même l'authenticité des courriels dévoilés par Wikileaks.

L'organisation Canada 2020 n'a pas encore répondu aux demandes d'entrevue. Elle s'affiche comme indépendante, mais son président est Thomas Pitfield, ami d'enfance de Justin Trudeau et stratège libéral aux dernières élections fédérales, qui est l'époux d'Anna Gainey, présidente du PLC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer