Les Canadiens croient aux bienfaits de l'immigration

Une cérémonie de citoyenneté à Vancouver, le 1er... (ARCHIVES PC)

Agrandir

Une cérémonie de citoyenneté à Vancouver, le 1er juillet 2009.

ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Alors que la crise des migrants syriens a conduit certains pays européens à fermer leurs frontières aux réfugiés, une majorité de Canadiens persistent à croire que l'immigration contribue de manière positive à l'économie et à la diversité du pays.

Ce faisant, la réceptivité des Canadiens à l'égard de l'immigration se démarque du discours tenu par le candidat à l'élection présidentielle américaine Donald Trump et ses partisans républicains. Durant la campagne menant à l'élection du 8 novembre, Donald Trump a promis d'interdire l'entrée aux immigrants provenant de pays jugés problématiques comme l'Irak et la Syrie et de construire un mur entre le Mexique et les États-Unis pour contrer l'immigration illégale.

Selon un sondage réalisé par la firme Environics pour le compte de la Fondation canadienne des relations raciales, 80% des Canadiens sont d'avis que l'immigration a des retombées positives sur l'économie du pays, alors que cette proportion atteignait à peine 56% en 1993. Seulement 16% des personnes interrogées estiment au contraire que l'arrivée d'immigrants nuit à l'économie. En 1993, la proportion de ceux qui étaient de cet avis frisait les 39%.

Quand on interroge les Canadiens pour savoir si le nombre d'immigrants qui s'installent au pays est trop élevé, seulement 37% d'entre eux disent partager cet avis, tandis que 58% ne croient pas que c'est le cas. Selon Environics, la perception de la population canadienne a beaucoup évolué au cours des 40 dernières années. En 1977, par exemple, 61% des personnes interrogées affirmaient que les niveaux d'immigration étaient trop élevés, alors que 35% seulement soutenaient le contraire.

Ce sondage téléphonique, qui a été mené auprès de 2000 personnes du 3 au 16 octobre, démontre aussi que les Canadiens font confiance aux autorités canadiennes pour bien choisir les immigrants qui s'installent au pays. En effet, 65% des répondants au sondage affirment que le gouvernement fait le travail qui s'impose pour empêcher les immigrants ayant un passé criminel ou soupçonnés d'avoir commis un crime d'être admis au pays. Seulement 26% des personnes interrogées estiment que le gouvernement fédéral n'en fait pas assez à cet égard.

Quant aux 31 000 réfugiés syriens que le gouvernement Trudeau a acceptés jusqu'ici, 48% des Canadiens estiment que le Canada a apporté sa juste contribution tandis que 10% des répondants soutiennent qu'on pourrait en accueillir davantage. Mais 36% des Canadiens croient au contraire que l'on a accueilli trop de réfugiés syriens.

Seule ombre au tableau, bon nombre de Canadiens croient que les immigrants qui s'installent au pays n'adoptent pas les valeurs canadiennes. Pas moins de 54% sont de cet avis, tandis que 40% soutiennent au contraire que les nouveaux arrivants s'intègrent bien et partagent les valeurs canadiennes.

La publication de ce sondage survient alors que le Conseil consultatif en matière de croissance économique propose au gouvernement Trudeau d'augmenter de 50% d'ici cinq ans le nombre d'immigrants qui sont acceptés au pays afin de contrer les effets négatifs du vieillissement de la population canadienne. Dans un rapport remis au ministre des Finances la semaine dernière, le Conseil consultatif propose de faire passer de 300 000 à 450 000 le nombre d'immigrants admis par année d'ici 2021.

- La marge d'erreur du sondage est de plus ou moins 2,2 %, 19 fois sur 20.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer