Le ministre Morneau critiqué pour une activité de financement

Bill Morneau, le ministre fédéral des Finances... (PHOTO Chris Wattie, REUTERS)

Agrandir

Bill Morneau, le ministre fédéral des Finances

PHOTO Chris Wattie, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(OTTAWA) Pour une deuxième journée à la Chambre des communes, les partis d'opposition dénoncent la participation du ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, à une activité de financement politique à 1500 $ le billet tenue récemment à la résidence d'un important homme d'affaires d'Halifax.

Selon le Globe and Mail, qui a révélé mercredi l'existence de cette soirée de financement, environ une quinzaine de personnes ont payé 1500 $ chacun pour cet événement du Club Laurier, une branche du Parti libéral du Canada qui promet des «invitations à des événements à travers le pays auxquels participent des membres importants» du PLC. L'événement avait lieu à la résidence privée de Fred George, un ancien magnat des ressources naturelles devenu promoteur immobilier. 

Les partis d'opposition ont fait valoir que cette activité n'est pas conciliable, à leur avis, avec les directives données par le premier ministre Justin Trudeau à ses ministres de «ne pas donner d'accès privilégié» à des donateurs politiques.

«Hier, le ministre des Finances a eu l'audace de dire que cet événement de financement «argent pour accès» à 1500 $ faisait partie de sa consultation pré-budgétaire. Quelle mauvaise blague», a dit la députée conservatrice Candice Bergen à la Chambre des communes. «Nous n'avons toujours pas les détails de ces rencontres privées du ministre des Finances», déplore la députée néo-démocrate Brigitte Sansoucy.

Le gouvernement Trudeau indique avoir respecté les règles électorales. «Ce genre d'événements fait partie des activités de financement et d'engagement de chaque parti. La politique fédérale est assujettie à certaines des lois et règlements les plus stricts au pays en ce qui concerne le financement. Notre parti prend toutes les mesures nécessaires pour s'y conformer», a dit Bardish Chagger, leader du gouvernement à la Chambre des communes.

Le cabinet du ministre Morneau a précisé que l'événement tenu à Halifax était un «événement ouvert» avec sa propre page web. «Les invitations ont été lancées par les bénévoles et les employés, et l'événement avait sa propre page web. Quiconque achetait un billet pouvait y assister», a indiqué le directeur des communications du ministre Morneau au Globe and Mail

En juin dernier, la commissaire fédérale à l'éthique Mary Dawson a dénoncé ce type d'événements - permis par les lois électorales - «avec un petit nombre de participants qui permet de rencontrer un ministre en échange d'un prix d'entrée». En décembre dernier, M. Morneau avait annulé un événement de financement où il promettait un dîner en sa compagnie en échange d'un don. 

Le Globe and Mail a répertorié au cours de la dernière année une vingtaine d'activités de financement «offrant du temps» avec des membres du gouvernement, incluant le premier ministre Justin Trudeau, le ministre des Infrastructures Amarjeet Sohi et la ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly.

Dans le cas de la ministre Joly, il s'agit d'un événement à 400 $ par personne organisé par l'association libérale d'Ahuntsic-Cartierville, sa circonscription comme députée (à titre de comparaison, M. Morneau est député à Toronto et l'activité de financement a eu lieu à Halifax).

L'événement a lieu demain (le vendredi 21 octobre) au restaurant Le Crystal, situé dans la circonscription. «Toute personne qui se procure un billet peut y participer», indique son attaché de presse Pierre-Olivier Herbert.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer