L'ex-premier ministre Mulroney défend Énergie Est à Calgary

Brian Mulroney, devant un auditoire réuni dans un... (photo Larry MacDougal, pc)

Agrandir

Brian Mulroney, devant un auditoire réuni dans un amphithéâtre de l'Université de Calgary par la Faculté de droit.

photo Larry MacDougal, pc

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

L'ancien premier ministre Brian Mulroney invite l'actuel chef du gouvernement du Canada, Justin Trudeau, à jouer un rôle de leader pour que l'oléoduc Énergie Est soit construit.

Devant un auditoire réuni dans un amphithéâtre de l'Université de Calgary par la Faculté de droit, mardi soir, M. Mulroney a précisé que sous le leadership personnel de M. Trudeau, le projet de 15,7 milliards entraînerait des investissements de plusieurs milliards de dollars et des millions de nouveaux emplois.

Il a précisé que la prospérité était à la portée des Canadiens.

L'oléoduc devant relier les sites de sables bitumineux de l'Alberta au Nouveau-Brunswick en passant par quatre autres provinces sur 4500 kilomètres raffermira la relation entre l'est et l'ouest du Canada, selon M. Mulroney. À son avis, Énergie Est sera aussi bénéfique pour le pays que toutes les autres initiatives majeures prises au Canada depuis 70 ans.

Le processus réglementaire requis pour la mise en branle d'Énergie Est est présentement paralysé. La semaine dernière, l'Office national de l'énergie (ONÉ) a annoncé que le panel qui avait été mandaté pour examiner le projet énergétique a choisi de se récuser. Des commissaires avaient eu une rencontre privée avec l'ex-premier ministre Jean Charest alors que celui-ci avait des liens d'affaires avec TransCanada, le promoteur d'Énergie Est.

Brian Mulroney croit qu'il revient au premier ministre Trudeau de résoudre cet écueil administratif et il reconnaît que le processus d'examen du projet doit être intègre et indépendant afin qu'il soit accepté de tous.

Pendant son allocution, l'ex-premier ministre Mulroney a aussi milité pour l'expansion de l'oléoduc Trans Mountain jusqu'à Vancouver. L'Office national de l'énergie a déjà recommandé au gouvernement fédéral d'approuver ce projet qui affronte de vives oppositions de communautés locales de l'ouest canadien.

Le gouvernement doit annoncer bientôt ce qu'il adviendra du projet Trans Mountain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer