Paie des fonctionnaires: la ministre attribue les ratés au manque de formation

Plus de 80 000 fonctionnaires fédéraux ont été... (PHOTO PC)

Agrandir

Plus de 80 000 fonctionnaires fédéraux ont été victimes de problèmes de rémunération causés par le nouveau système Phénix. Parmi ceux-ci, 720 employés n'ont reçu aucun chèque de paye et dans certains cas, depuis plusieurs mois.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MIRAMICHI, N.-B.

La ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Judy Foote, attribue une partie des ratés du nouveau système de paye des fonctionnaires au manque de formation du personnel dans chaque ministère.

De passage mercredi à Miramichi, au Nouveau-Brunswick, la ministre Foote a visité le Centre des services de paye de la fonction publique.

«Les employés des ressources humaines et les agents financiers de chaque ministère entrent les données dans Phénix. Le système et nos employés traitent ces données. Nous ne nous sommes peut-être pas assez assurés que les employés des ministères soient convenablement formés», a-t-elle déclaré.

Plus de 80 000 fonctionnaires fédéraux ont été victimes de problèmes de rémunération causés par le nouveau système Phénix. Parmi ceux-ci, 720 employés n'ont reçu aucun chèque de paye et dans certains cas, depuis plusieurs mois.

Mme Foote a annoncé que les salaires de 486 d'entre eux avaient été versés mercredi, mais que les 234 autres devraient attendre la prochaine période de paye - faute d'informations correctement soumises par leur ministère.

«Chaque ministère entre les données. S'il y a un nom mal écrit ou une mauvaise adresse, le chèque retourne au ministère. On m'a informé que ce problème avait été réglé et ces employés recevront leur chèque à la prochaine paye», a-t-elle affirmé.

La ministre a estimé que les employés du centre - qui demeurera à Miramichi - faisaient bien leur travail. Elle a aussi indiqué que le centre de paye temporaire de Gatineau, mis sur pied pour rattraper le retard causé par les défaillances de Phénix, avait dû grossir les rangs de son personnel.

Lancé au printemps, le système de paye Phénix avait été commandé par le gouvernement de Stephen Harper.

Les fonctionnaires qui entraient ou sortaient du centre de Miramichi, mercredi, préféraient ne pas commenter la situation. Toutefois, plusieurs employés gouvernementaux membres de l'Alliance de la fonction publique qui attendaient leur paye se sont défoulés sur la page Facebook de leur syndicat.

«Ceux d'entre nous qui ne sont que des pions ne sont pas en assez bonne position financière pour affronter ce désastre. Je ne m'attendais pas à devoir vivre dans la crainte de ne plus avoir de toit au-dessus de ma tête après avoir fait de mon mieux pour les Canadiens pendant près de 30 ans», a écrit une personne.

«RÉGLEZ ÇA!», s'est exclamée une autre.

Le gouvernement offrira-t-il une indemnité aux employés privés de paye qui doivent payer plus d'intérêts sur leurs dettes? Mme Foote n'a pas fermé la porte à cette idée. Affirmant connaître des employés qui éprouvent de difficultés, elle a déclaré que le gouvernement analyserait chaque situation au cas par cas.

Des permanents syndicaux, des employés fédéraux et des cadres doivent se réunir à ce sujet jeudi à Ottawa.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer