La première ministre de l'Alberta rejette les politiques d'austérité

Rachel Notley... (PHOTO Mike Ridewood, PC)

Agrandir

Rachel Notley

PHOTO Mike Ridewood, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Graveland
La Presse Canadienne
CALGARY

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, a livré un discours percutant samedi aux délégués réunis pour le congrès du Nouveau Parti démocratique de l'Alberta, réitérant son rejet des politiques d'austérité.

C'est la première fois que le parti néo-démocrate de l'Alberta se rassemble depuis la victoire électorale de Rachel Notley, il y a à peine un an.

«Voici l'équipe élue qui amène des changements progressistes en Alberta», a lancé la première ministre albertaine.

Le congrès s'est déroulé à Calgary, là où l'ancêtre du NPD, la Fédération du commonwealth coopératif (FCC), a été fondée le 1er août 1932, comme l'a rappelé Rachel Notley.

La première année du gouvernement néo-démocrate a été tumultueuse, alors que les élus ont dû composer avec une chute des prix du pétrole qui, en plus des promesses électorales à tenir, a laissé la province avec un déficit évalué à 10,1 milliards $.

Rachel Notley a mis de l'avant les réussites de son gouvernement dans un discours de 40 minutes au cours duquel elle a promis de ne pas abandonner les Albertains dans le besoin.

Elle a fait valoir que les néo-démocrates n'ont pas répondu à la crise en rendant les choses pires qu'elles le sont. «Nous protégeons les services essentiels plutôt que de les sabrer. Nous ne transposons pas ce choc économique sur les familles», a-t-elle ajouté.

La première ministre a par ailleurs réitéré son intention d'augmenter le salaire minimum horaire à 15 $ avant la tenue des prochaines élections. Rachel Notley a également exprimé sa fierté quant aux efforts de son gouvernement pour combattre les changements climatiques, «un des plus gros problèmes dans le monde», notamment par la mise en place d'une taxe sur le carbone.

Plus de 900 délégués néo-démocrates étaient réunis pour entendre le discours de la première ministre albertaine, qui a été ponctué par plus de 20 ovations. Rachel Notley a reçu un fort appui de 97,8 % lors du vote de confiance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer