La Maison-Blanche dit avoir une «relation spéciale» avec Justin Trudeau

Le premier ministre Justin Trudeau et le président... (PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le premier ministre Justin Trudeau et le président américaion Barack Obama, lors d'une rencontre en novembre 2015.

PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexander Panetta
La Presse Canadienne
Washington

La Maison-Blanche affirme qu'une «relation spéciale» est en train de se développer avec le nouveau premier ministre canadien alors que les États-Unis et le Canada prévoient conclure une série de nouveaux accords à l'occasion de la visite de Justin Trudeau à Washington.

Mark Feierstein, un représentant de la Maison-Blanche, a déclaré, mardi, qu'il y avait un parallèle unique entre les priorités du président américain Barack Obama et celles de M. Trudeau, qui amorcera son séjour de trois jours dans la capitale des États-Unis, mercredi.

«Je pense qu'une relation spéciale est en train de se développer entre ce président et ce premier ministre, a révélé M. Feierstein lors d'une séance d'information, mardi. Ils sont tous les deux de jeunes leaders avec une vision du monde similaire. Les deux ont une façon progressiste de gouverner, les deux sont déterminés à utiliser de manière appropriée les outils multilatéraux, les deux se sont engagés à promouvoir la diversité. Je crois qu'il y a aussi une très grande concordance entre les ordres du jour des deux administrations. Je pense que cela se voit, par exemple, dans les dossiers des changements climatiques et des réfugiés.»

Un autre représentant a souligné que les efforts du Canada sur le plan du climat s'étaient intensifiés immédiatement après l'élection de Justin Trudeau, un revirement qui était déjà évident au récent sommet de Paris.

Le président américain et le premier ministre canadien devraient annoncer une vaste entente sur la lutte aux changements climatiques, de nouvelles mesures pour assurer la sécurité des frontières et une initiative pour éviter que la dispute concernant le bois d'oeuvre ne s'envenime.

«La relation avec le Canada concernant le climat s'est vraiment améliorée de façon importante et rapide, a indiqué l'envoyé de la Maison-Blanche en matière de climat, Todd Stern. Les Canadiens ont été extraordinairement efficaces à Paris. Ils ont fait sensation.»

M. Stern a expliqué que les choses avaient commencé à changer avec la participation de la ministre de l'Environnement Catherine McKenna à une réunion préparatoire avant la conférence dans la capitale française. Il a poursuivi en disant que le Canada s'était ensuite joint à un accord entre des pays très ambitieux et il a attribué ce succès en partie au travail de Mme McKenna.

Au cours de sa visite, M. Trudeau assistera au premier banquet organisé par la Maison-Blanche pour un leader canadien en 19 ans, en plus de discuter avec des centres d'études et de recherches progressistes, de déposer une gerbe de fleurs au cimetière national d'Arlington et d'échanger avec des étudiants universitaires.

L'unifolié flottait déjà dans les espaces publics autour de la Maison-Blanche, mardi, notamment sur l'avenue Pennsylvania, qui passe devant l'ambassade du Canada et mène jusqu'au Capitole.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer