Citoyenneté: le gouvernement libéral renverse les mesures conservatrices

Jeudi matin, le ministre de l'Immigration, des Réfugiés... (PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS)

Agrandir

Jeudi matin, le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum, a déposé un projet de loi pour annuler les clauses controversées conservatrices.

PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Les Canadiens avec double citoyenneté ne pourront plus perdre leur citoyenneté canadienne, une fois qu'un nouveau projet de loi, déposé jeudi matin, sera adopté.

Le gouvernement Harper avait modifié la loi sur la citoyenneté, donnant le pouvoir à Ottawa de retirer la citoyenneté canadienne à quiconque est coupable de terrorisme ou d'un autre crime contre l'intérêt national.

Seuls les Canadiens ayant la double citoyenneté pouvaient tomber sous le coup de cette loi. Elle avait donc été décriée par les immigrants qui estimaient que le gouvernement instaurait deux classes de citoyens. La controverse a même coûté quelques comtés aux conservateurs, aux dernières élections, y compris en Alberta.

Jeudi matin, le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum, a déposé un projet de loi pour annuler les clauses controversées conservatrices.

En plus d'annuler le retrait de la citoyenneté, le projet de loi ramène l'ancien régime qui impose la connaissance de l'anglais ou du français pour obtenir la citoyenneté seulement aux gens âgés entre 18 et 54 ans. Il réduit également la période de temps qu'un immigrant doit passer au Canada avant d'avoir le droit de demander la citoyenneté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer