Les ministres de la Santé espèrent renouveler la collaboration avec Ottawa

La ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott... (Archives PC)

Agrandir

La ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott

Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dirk Meissner
La Presse Canadienne
VICTORIA

Les promesses électorales du gouvernement fédéral seront examinées de près par les ministres de la santé du pays à l'occasion de leur rencontre annuelle, qui devrait se dérouler davantage dans la coopération que par le passé.

Le ministre de la Santé de la Colombie-Britannique, Terry Lake, qui co-présidera les rencontres à Vancouver, cette semaine, rapporte que ses homologues sont impatients de rencontrer la ministre fédérale Jane Philpott pour discuter de divers dossiers, dont ceux des maladies chroniques, du coût des médicaments et des formules du financement.

«C'est l'occasion de se ré-impliquer de manière plus générale avec le gouvernement fédéral dans les soins de santé, car le gouvernement fédéral précédent était moins sur le terrain, si on veut, en termes de soins de santé», a-t-il dit.

«Nous avons l'impression que le nouveau gouvernement est davantage tenté de s'investir. Donc c'est une opportunité.»

Les ministres de la santé des provinces et des territoires se réuniront mercredi, et seront joints par des représentants fédéraux jeudi.

En campagne électorale l'automne dernier, le Parti libéral du Canada (PLC) a promis de renégocier l'accord sur la santé avec les provinces et les territoires et les transferts fédéraux pour la santé.

Le PLC a proposé de moderniser le système, notamment en investissant trois milliards de dollars sur les quatre prochaines années pour améliorer les soins à domicile. Il s'est aussi engagé à faciliter l'accès aux services d'aide en santé mentale et aux médicaments tout en réduisant le coût des médicaments sur ordonnance.

La ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, s'attend à ce que les discussions portent principalement sur les politiques et sur l'accord sur la santé, qui finance le système de santé des provinces et territoires et établit les exigences nationales.

«Il faudra s'assurer que nous sommes d'accord sur les changements qui doivent être apportés», a-t-elle souligné, ajoutant que le gouvernement souhaite que l'argent déjà investi soit mieux rentabilisé.

La «collaboration et la coopération» seront privilégiées pour atteindre les objectifs des gouvernements, croit-elle.

«Je pense que la plupart de mes collègues seront d'accord avec moi sur le fait que d'injecter plus d'argent dans le système n'est pas toujours la manière de procéder, et que ce n'est pas toujours la meilleure façon d'implanter des changements.»

Le ministre de la Santé de la Saskatchewan, Dustin Duncan, semblait d'accord avec elle. «On ne peut pas juste verser de l'argent dans le système et espérer un meilleur résultat.»

L'alliance nationale pour l'achat de médicaments et la création de la loi sur l'aide médicale à mourir, pour laquelle Ottawa a reçu une prolongation de quatre mois, seront aussi à l'ordre du jour.

«Nous voulons entendre des fédéraux comment ils prévoient procéder», a expliqué Terry Lake au sujet de cette loi controversée.

Un expert en santé publique, Michael Prince, s'attend à ce que la rencontre se déroule davantage sous le signe de la collaboration, après les relations difficiles des ministres avec l'ancien gouvernement conservateur. Il ne s'attend toutefois pas à de grandes annonces.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer