Exclusif

Ottawa continuera de cotiser au programme de développement des avions F-35

Le ministère de la Défense versera près de... (PHOTO SGT. TYLER L. MAIN, U.S. MARINE CORPS, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le ministère de la Défense versera près de 20 millions de dollars US aux États-Unis en mai 2016 pour le Programme d'avions de combat interarmées (ACI).

PHOTO SGT. TYLER L. MAIN, U.S. MARINE CORPS, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) À moins d'avis contraire du cabinet de Justin Trudeau, le ministère de la Défense compte verser un nouveau paiement de quelque 20 millions US aux États-Unis en mai 2016 afin de continuer d'être partenaire du Programme d'avions de combat interarmées (ACI), le programme de développement des avions de chasse F-35.

Durant la campagne électorale, les libéraux de Justin Trudeau ont promis de ne pas acheter ces avions de chasse furtifs construits par la société américaine Lockheed Martin afin de remplacer la flotte vieillissante des CF-18. Les libéraux se sont engagés à lancer un nouvel appel d'offres « transparent », mais d'en exclure les promoteurs des F-35.

Depuis 1997, le Canada participe au programme de développement des F-35 en versant annuellement une contribution, à l'instar de huit autres pays qui font partie du programme, dont les États-Unis. Le gouvernement canadien a versé jusqu'ici 309,3 millions US. Le dernier paiement - la somme de 20,6 millions US - a été effectué en mai, et le prochain versement doit être fait au début de l'exercice financier, soit en mai 2016.

« À l'heure actuelle, le Canada participe au programme ACI, et le prochain paiement annuel est prévu au printemps de 2016, pour l'exercice financier en cours aux États-Unis. », a dit Ashley Lemire, porte-parole du ministère de la Défense, dans un courriel envoyé à La Presse

Avantage

En faisant partie du programme ACI, le Canada obtient un avantage certain : les entreprises canadiennes qui oeuvrent dans le domaine de l'aérospatiale peuvent décrocher des contrats dans le développement et la production des avions de chasse F-35. Mais cette participation ne contraint pas le gouvernement du Canada à acheter ces appareils dont les coûts de construction ont augmenté de manière importante depuis le lancement du programme.

Selon le ministère canadien de l'Industrie, une trentaine d'entreprises canadiennes ont réussi à décrocher des contrats dans la phase de conception et de production initiale des F-35. La valeur totale des contrats frise les 600 millions de dollars US. « Notre industrie n'aurait pas eu accès [à ces contrats] si le Canada n'était pas un partenaire du programme d'ACI F-35 », peut-on lire sur le site du ministère de l'Industrie.

En campagne électorale, Justin Trudeau a soutenu que l'achat d'un autre type d'appareil que les F-35 permettrait au gouvernement d'économiser « des dizaines de milliards de dollars au cours des prochaines décennies ». « Nous avons besoin d'un appareil qui protégera l'espace aérien nord-américain, et il existe un grand nombre d'excellents avions qui peuvent être des remplaçants crédibles aux CF-18, au lieu des F-35 », avait-il fait valoir.

Remplacement du chasseur CF-18

Après avoir formé son cabinet, il y a 10 jours, le premier ministre Justin Trudeau a remis à chacun de ses ministres une lettre de mandat dans laquelle il précise les directives à chacun d'entre eux. Au ministre de la Défense Harjit Singh Sajjan, M. Trudeau demande de « travailler de concert avec la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement au lancement d'un appel d'offres ouvert et transparent pour le remplacement du chasseur CF-18, en misant sur des options qui répondent aux besoins du Canada en matière de défense ». La lettre n'évoque toutefois pas la promesse électorale des libéraux d'écarter le F-35 américain de l'appel d'offres.

Le gouvernement Harper avait annoncé en 2010 son intention d'acheter 65 chasseurs F-35 au coût de 9 milliards sur 20 ans pour remplacer la flotte vieillissante de CF-18. Mais le vérificateur général du Canada Michael Ferguson avait taillé en pièces les calculs des conservateurs. Il avait plutôt estimé en 2012 que les coûts d'acquisition seraient de 25 milliards sur deux décennies.

Le projet d'achat de chasseurs a été mis sur la glace par les conservateurs après qu'un nouveau rapport de la firme KPMG eut démontré que les coûts totaux d'acquisition des F-35 s'élèveraient à environ 45 milliards sur l'ensemble de leur vie, soit quatre décennies.

- Avec William Leclerc, La Presse

309,3
millions
Le Canada a versé depuis 1997 309,3 millions de dollars US dans le programme de développement des avions de chasse F-35.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer