Un dépouillement judiciaire autorisé pour la circonscription de Hochelaga

La circonscription a été remportée le 19 octobre... (Photo Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

La circonscription a été remportée le 19 octobre par la députée néo-démocrate sortante, Marjolaine Boutin-Sweet (sur la photo), avec une majorité de 541 voix sur son adversaire libérale Marwah Rizqy.

Photo Robert Skinner, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
Ottawa

Les résultats de l'élection du 19 octobre pourraient changer dans deux circonscriptions québécoises, un dépouillement judiciaire ayant été ordonné jeudi dans Hochelaga.

La Cour supérieure du Québec a donné le feu vert à un nouveau dépouillement après avoir passé en revue les nombreuses irrégularités qui avaient été énumérées dans une requête très détaillée de 17 pages déposée mercredi par la candidate libérale Marwah Rizqy.

La circonscription montréalaise a été remportée le 19 octobre par la députée néo-démocrate sortante, Marjolaine Boutin-Sweet, avec une majorité de 541 voix sur la libérale.

Selon la requête déposée par Mme Rizqy, de nombreux bulletins de vote manquaient à l'appel, et plusieurs situations anormales sont survenues pendant le décompte des voix.

On y citait entre autres le cas d'un scrutateur qui, exaspéré par la tâche qu'il devait accomplir, avait sombré dans un accès de colère.

«Il était agressif, donnait des coups de pied dans les chaises et poussait des tables; il a même menacé de «mettre le feu'; après avoir crié à voix haute qu'il «sacrait son camp chez lui', il a quitté, laissant les bulletins de vote sortis de la boîte et empilés sur une table (...)», peut-on lire dans la requête.

Le dépouillement judiciaire pour Hochelaga se tiendra le 2 novembre à Montréal, a tranché la juge France Dulude dans une décision obtenue jeudi après-midi par La Presse Canadienne.

Il s'agit du cinquième dépouillement judiciaire ordonné par un tribunal à l'échelle du Canada et d'un deuxième au Québec.

La Cour supérieure du Québec a accepté mardi la requête de la candidate libérale dans la circonscription de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Marie-Josée Normand.

Selon le décompte initial, elle n'est qu'à 269 voix du député conservateur élu, Bernard Généreux, qui passe à travers ce processus pour une seconde fois en autant de scrutins - il a été déclaré perdant en 2011 à l'issue d'un dépouillement judiciaire.

Ailleurs au Canada, un dépouillement judiciaire a été ordonné dans le comté de Regina-Lewvan, en Saskatchewan, où le néo-démocrate Erin Weir a eu le dessus sur le conservateur Trent Fraser par 132 voix de majorité.

Un nouveau dépouillement a aussi été autorisé en Ontario, dans le comté de Barrie-Springwater-Oro-Medonte, que le candidat conservateur Alex Nuttall a remporté avec une avance de 108 voix contre le libéral Brian Tamblyn.

Un autre se tiendra en Alberta, dans la circonscription d'Edmonton-Mill Woods, où le libéral Amarjeet Sohi a gagné avec seulement 79 votes contre l'ex-ministre conservateur Tim Uppal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer