La demande de recomptage dans Longueuil-Saint-Hubert rejetée

Le néo-démocrate Pierre Nantel a été élu et... (Photo d'archives)

Agrandir

Le néo-démocrate Pierre Nantel a été élu et son rival ne pourra contester le résultat.

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Fannie Olivier
La Presse Canadienne

Il n'y aura pas dépouillement judiciaire dans la circonscription de Longueuil-Saint-Hubert, où le néo-démocrate Pierre Nantel a été élu le 19 octobre avec une majorité de 703 voix.

La Cour supérieure a rejeté mercredi la demande de dépouillement judiciaire du candidat arrivé en deuxième place, le libéral Michael O'Grady.

Dans le camp libéral, on avait soulevé des irrégularités dans le décompte des votes, qui ne «balançaient pas». Dans sa décision, le juge André Prévost signale que ces allégations étaient «pour le moins vagues et imprécises» et note que les requérants ne se sont pas acquittés du fardeau «peu exigeant» de démontrer une situation où le calcul des votes aurait été erroné.

Le candidat Michael O'Grady s'appuyait sur une disposition de la Loi électorale qui permet un dépouillement judiciaire sur la base d'une déclaration sous serment d'un témoin digne de foi. Le témoin devrait avoir remarqué que les bulletins étaient mal comptés ou rejetés par erreur. Dans ce cas-ci, la déclaration sous serment «formulée en termes généraux» n'était pas suffisante pour ordonner un recomptage, a évalué le juge Prévost.

Hochelaga

Une autre requête en dépouillement judiciaire a été déposée par le Parti libéral du Canada (PLC), également pour un comté remporté par le Nouveau Parti démocratique (NPD). La candidate libérale dans Hochelaga, Marwah Rizqy, a officiellement demandé un dépouillement judiciaire mercredi, ayant récolté 541 voix de moins que la néo-démocrate Marjolaine Boutin-Sweet le 19 octobre.

Dans sa requête, Mme Rizqy énumère de nombreux bureaux de scrutin où, notamment, des votes sont manquants.

Elle fait également la liste d'irrégularités observées, citant entre autres le cas d'un scrutateur colérique. «Il était agressif, donnait des coups de pied dans les chaises et poussait des tables; il a même menacé de »mettre le feu«; après avoir crié à voix haute qu'il »sacrait son camp chez lui«, il a quitté, laissant les bulletins de vote sortis de la boîte et empilés sur une table (...)», peut-on lire dans le document.

Recomptages confirmés

Mardi, la Cour supérieure du Québec a accepté la requête en dépouillement judiciaire de la candidate libérale dans la circonscription de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Marie-Josée Normand. Selon le dépouillement initial, elle n'est qu'à 269 voix du député conservateur élu, Bernard Généreux.

Trois autres dépouillements judiciaires auront lieu à l'extérieur du Québec.

En Ontario, dans le comté de Barrie-Springwater-Oro-Medonte, le candidat conservateur Alex Nuttall a gagné avec une majorité de 108 voix contre le libéral Brian Tamblyn.

En Alberta, le libéral Amarjeet Sohi l'a remporté dans Edmonton-Mill Woods, avec seulement 79 votes contre l'ancien ministre conservateur Tim Uppal.

Le directeur général des élections a également annoncé mercredi qu'il y aura un dépouillement judiciaire dans la circonscription de Regina-Lewvan, en Saskatchewan. Le candidat néo-démocrate Erin Weir l'a emporté devant son plus proche rival, le conservateur Trent Fraser, par 132 votes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer