Queen's Park accueille Justin Trudeau en héros

À son arrivée à Queen's Park, Justin Trudeau... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

À son arrivée à Queen's Park, Justin Trudeau a distribué les poignées de main et les accolades, dont la première, chaleureuse, à Kathleen Wynne.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le premier ministre désigné Justin Trudeau a été accueilli en héros lors de son passage à Queen's Park pour rencontrer Kathleen Wynne, hier. Cette toute première visite de M. Trudeau à une première ministre provinciale marque un renouveau dans les relations entre Ottawa et les provinces, après une décennie de tensions sous le gouvernement Harper.

Les premiers ministres des provinces ne se sont pas gênés au cours des dernières années pour dénoncer les rapports dysfonctionnels qu'entretenait avec eux le premier ministre sortant Stephen Harper. Ils se plaignaient entre autres des refus répétés de leur homologue fédéral de les rencontrer et de l'adoption unilatérale de mesures impopulaires comme la diminution des transferts en matière de santé.

M. Trudeau s'est efforcé de se distinguer de cette approche en promettant davantage de collaboration avec ses homologues. «M. Trudeau est très ouvert non seulement à des rencontres avec les premiers ministres et les leaders autochtones du Canada, mais aussi à une collaboration accrue avec ceux-ci», a déclaré un porte-parole de M. Trudeau, Dan Lauzon.

«C'est un engagement qui se manifeste par sa volonté d'inviter ces derniers à la conférence de Paris dans quelques semaines, ainsi que par cette première rencontre avec Mme Wynne aujourd'hui.»

Campagne anti-conservateurs

L'animosité entre Ottawa et les provinces au cours du règne de M. Harper a atteint son paroxysme avec la première ministre de l'Ontario. Mme Wynne a mené l'an dernier une campagne publique pour inciter le chef conservateur à la rencontrer. M. Harper a finalement accepté après la réception de plusieurs lettres envoyées par la dirigeante de la province la plus populeuse du Canada. Puis, au cours de la dernière campagne électorale, cette relation houleuse a dégénéré en véritable affrontement, Mme Wynne s'étant ouvertement opposée à la réélection des conservateurs.

Il n'est donc pas surprenant que la première visite de M. Trudeau à un premier ministre provincial ait été rendue à Kathleen Wynne à l'Assemblée législative de l'Ontario. Aucune rencontre semblable n'est prévue avec le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, bien qu'une conversation téléphonique ait déjà eu lieu entre les deux leaders.

Accueil triomphal

Le premier ministre désigné du Canada a été accueilli en véritable rock star par quelques dizaines de militants, ministres et députés libéraux qui l'attendaient devant Queen's Park. Il a distribué les poignées de main et les accolades, dont la première, chaleureuse, à Kathleen Wynne.

Au terme d'une réunion derrière des portes closes d'environ une demi-heure, une déclaration commune a précisé que les deux leaders libéraux se sont entretenus sur le besoin d'investir dans les infrastructures et l'élargissement des régimes de pension canadiens. Ces deux dossiers très coûteux sont les deux principaux chevaux de bataille du gouvernement Wynne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer