Des Canadiens demandent l'expulsion du sénateur Don Meredith

Don Meredith... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Don Meredith

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jordan Press
La Presse Canadienne
Ottawa

Plusieurs Canadiens en colère demandent à ce que le sénateur Don Meredith, qui aurait eu une relation inappropriée avec une adolescente, soit expulsé du Sénat.

Selon des informations obtenues par La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, des demandes allant en ce sens ont été reçues par voie électronique au bureau du premier ministre.

Les courriels ont été reçus les 18 et 19 juin, tout juste après que des rumeurs de mauvaise conduite visant M. Meredith l'eurent forcé à quitter le caucus conservateur.

Plusieurs Canadiens se sont dits fâchés qu'un nouveau scandale éclate au Sénat et touche, encore une fois, un sénateur nommé par le premier ministre Stephen Harper.

«Vous n'auriez pas pu sélectionner des gens qui ont un peu plus d'allure au Sénat?», peut-on lire dans une missive.

Un autre courriel est encore plus dur. «Est-ce qu'il y a une seule personne nommée par M. Harper au Sénat qui n'a pas fait honte au Canada? Comment est-ce possible d'avoir autant de sénateurs nommés par un seul premier ministre mêlés à des scandales?»

Plus tôt cette semaine, le Sénat a suspendu son examen éthique le temps que d'autres autorités - possiblement la police - mènent leur propre enquête sur ces allégations.

Ce nouveau scandale touchant la Chambre haute émane d'une enquête menée par le quotidien Toronto Star qui allègue que le sénateur aurait eu une relation intime avec une adolescente de 16 ans.

La jeune femme a dit au journal que M. Meredith croyait initialement qu'elle avait 18 ans, mais qu'elle lui a dévoilé son véritable âge dans les six semaines suivant leur première rencontre, dans un événement du Mois de l'histoire des Noirs, à Ottawa.

Celle qui a maintenant 18 ans a dit au Star avoir eu des conversations sexuellement explicites en ligne avec le sénateur et que leur relation a rapidement évolué vers des baisers et des contacts, avant qu'elle ne soit majeure.

Elle a affirmé qu'ils avaient eu des relations sexuelles deux fois après son anniversaire de 18 ans. Plus tôt cette année, M. Meredith, un pasteur pentecôtiste de 50 ans, marié et père de deux enfants, a mis fin à leur relation, a-t-elle ajouté.

L'âge du consentement sexuel au Canada est de 16 ans. Mais dans le cas d'une relation d'autorité, l'âge du consentement légal est haussé à 18 ans.

Les allégations contre M. Meredith ne sont pas prouvées et aucune plainte formelle n'a été déposée au Sénat. Le principal intéressé n'a pas commenté les allégations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer