Le PLC réclame les projections du gouvernement sur le surplus promis

Le porte-parole libéral en matière de finances, Scott... (Photo Fred Chartrand, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le porte-parole libéral en matière de finances, Scott Brison

Photo Fred Chartrand, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andy Blatchford
La Presse Canadienne
Ottawa

Le Parti libéral du Canada (PLC) appelle le gouvernement conservateur à dévoiler publiquement ses plus récentes projections budgétaires après qu'une nouvelle analyse eut laissé croire que le pays était sur la voie d'un déficit en 2015-2016.

Le directeur parlementaire du budget a publié mercredi des projections fiscales mises à jour qui prédisent que le Canada affichera un déficit de 1 milliard en 2015-2016.

Les calculs ont été faits à la lumière d'une réduction des perspectives de croissance de la Banque du Canada, et remettent en question l'engagement de longue date des conservateurs au pouvoir d'afficher un surplus en cette année électorale.

Le porte-parole libéral en matière de finances, Scott Brison, a envoyé une lettre au ministre fédéral des Finances, Joe Oliver, l'exhortant à dévoiler les projections mises à jour de son ministère devant un comité parlementaire étant donné les prédictions plus sombres de la banque centrale.

«Ce n'est qu'à ce moment-là que nous serons capables de prédire avec certitude ce que nous serons capables de faire en termes d'équilibrage» budgétaire, a expliqué M. Brison, qui doute que le gouvernement soit sur la voie d'un budget équilibré.

Le député a souligné que les libéraux prévoient éventuellement éliminer toute insuffisance budgétaire dont ils hériteraient. «Nous allons équilibrer le budget durant notre mandat, mais en termes de la première année...», a laissé entendre M. Brison.

M. Oliver a persisté à dire, plus tôt cette semaine, que le gouvernement Harper demeurait sur la voie d'un surplus budgétaire cette année - malgré les difficultés de l'économie à la suite du glissement des cours du pétrole.

Le gouvernement conservateur a déposé un budget en avril qui projette un surplus de 1,4 milliard pour 2015-2016.

La majorité des experts en économie estiment que d'atteindre un budget équilibré, plutôt que de permettre un déficit réduit, est davantage un but politique qu'un objectif économique crucial. Pour certains, un déficit de quelques milliards de dollars est une quantité négligeable, considérant l'ensemble du budget fédéral.

Toutefois, chez les politiciens, le désir d'atteindre l'équilibre budgétaire demeure fort. Le porte-parole néo-démocrate en matière de finances, Nathan Cullen, a insisté sur le fait que son parti proposera un plan entièrement chiffré pour 2015-2016 aux électeurs qui demandent l'équilibre budgétaire.

«C'est évidemment très juste, mais nous croyons qu'il y a encore de la marge de manoeuvre fiscale, a affirmé M. Cullen en parlant d'équilibrer le budget cette année. Tout est une question de choix.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer