PUGE: Justin Trudeau veut renoncer à son chèque

Le chef libéral fédéral, Justin Trudeau, promet de... (PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS)

Agrandir

Le chef libéral fédéral, Justin Trudeau, promet de corriger le mode de scrutin pour qu'il soit plus représentatif de la volonté des électeurs.

PHOTO CHRIS WATTIE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Laval) Justin Trudeau veut renoncer à son propre chèque de la nouvelle Prestation universelle pour garde d'enfants (PUGE) parce qu'il considère ne pas en avoir besoin.

Le chef libéral en a fait l'annonce cet avant-midi, au cours d'un point de presse où il a été bombardé de questions sur les sondages qui le placent en troisième position au Canada et en quatrième position au Québec.

«Les sondages montent, les sondages baissent», a fait valoir M. Trudeau, au Cosmodome de Laval.

Les électeurs ne s'intéressent pas aux méandres de la politique fédérale pendant l'été, ce qui pourrait fausser les données, a-t-il dit.

L'imminente campagne électorale constituera la bonne période pour convaincre la classe moyenne des bienfaits des propositions libérales, selon Justin Trudeau. Au premier chef : la prestation pour enfants imaginée par le PLC, que son chef promet plus payante pour la majorité des familles, mais inexistante pour celles qui ont des revenus annuels supérieurs à 200 000 $.

Quant à la PUGE du gouvernement Harper, le père de trois enfants a promis d'en verser le montant «à un organisme de charité».

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer