James Moore quitte la vie politique

James Moore met ainsi fin à une carrière de... (PHOTO CHRIS WATTIE, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

James Moore met ainsi fin à une carrière de 15 ans en politique.

PHOTO CHRIS WATTIE, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Après Peter MacKay et John Baird, un autre ministre influent du gouvernement Harper tire sa révérence: le ministre de l'Industrie James Moore a annoncé vendredi qu'il ne sera pas candidat aux prochaines élections fédérales.

Dans un texte intitulé « Thank you » publié sur son site internet personnel, www.jamesmoore.org, le politicien de 39 ans de la région de Vancouver a réitéré son soutien au premier ministre Stephen Harper et expliqué son départ par des raisons familiales.

>>> Le texte de départ de James Moore (en anglais)

« Récemment, ma femme et moi avons reçu des nouvelles difficiles au sujet de notre formidable fils Spencer », a-t-il déclaré sans donner plus de détails.

Le député de Port Moody-Westwood-Port Coquitlam met ainsi fin à une carrière de 15 ans en politique fédérale. Il a été élu pour la première fois à la Chambre des communes en 2000. Il avait été l'un des premiers à soutenir la candidature de Stephen Harper à la tête de l'Alliance canadienne et, plus tard, à la direction du Parti conservateur.

Pas moins de 35 députés élus sous la bannière du Parti conservateur aux dernières élections ont annoncé qu'ils ne brigueraient pas de nouveau mandat aux prochaines élections fédérales prévues à l'automne.

Certains sont des ténors du gouvernement: le ministre des Affaires étrangères, John Baird, a annoncé son départ en février et le ministre de la Justice Peter MacKay a fait de même en mai.

Plus tôt cette semaine, le député conservateur d'Edmonton-Leduc, James Rajotte, a lui aussi indiqué qu'il tire sa révérence.

James Moore est ministre de l'Industrie depuis 2013. Il avait auparavant occupé le poste de ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles.

Il est pressenti comme un successeur potentiel à Stephen Harper à la tête du parti conservateur.

Le leader du gouvernement à la Chambre des communes, Peter Van Loan, a remercié son collègue pour sa contribution au service public et vanté une « carrière politique impressionnante d'accomplissements ».

Il a ajouté que la vague de départs était « un roulement normal » après 10 années au pouvoir pour le gouvernement Harper.

« Nous avons aussi vu une force formidable sur les banquettes de ce parti conservateur, beaucoup de gens très talentueux qui continuent à s'affirmer, a ajouté M. Van Loan. Et je m'attends à ce qu'après les prochaines élections, nous voyions encore beaucoup de nouveaux députés conservateurs talentueux ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer