Sénat: «graves allégations» contre Don Meredith

Don Meredith...

Agrandir

Don Meredith

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) La conseillère en éthique du Sénat, Lyse Ricard, a été saisie des « graves allégations » qui ont mené à l'expulsion du sénateur ontarien Don Meridith du caucus conservateur mercredi soir.

M. Meridith, qui avait été nommé au Sénat par le premier ministre Stephen Harper en 2010, aurait eu des relations sexuelles avec une adolescente, a rapporté mercredi soir le quotidien Toronto Star.

Le président du Sénat, Léo Housakos, a demandé à la conseillère sénatoriale en éthique de faire enquête sur cette affaire. Les conclusions de cette enquête pourraient déterminer si M. Meredith doit être suspendu du Sénat ou en être carrément expulsé, comme le réclament certains de ses collègues, dont le sénateur conservateur Vern White, ancien chef de la police d'Ottawa. M. White a qualifié de « dégoûtantes » les allégations publiées par le Toronto Star.

Dans l'intervalle, Don Meredith siégera comme sénateur indépendant. Il devient d'ailleurs cinquième sénateur nommé par Stephen Harper à devoir quitter le caucus conservateur au cours des 18 derniers mois après Mike Duffy, Pamela Wallin, Pierre-Hugues Boisvenu et Patrick Brazeau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer