Parti conservateur: Pascale Déry candidate dans Drummond

Pascale Déry avait perdu l'assemblée d'investiture dans la circonscription... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

Pascale Déry avait perdu l'assemblée d'investiture dans la circonscription montréalaise de Mont-Royal aux mains de Robert Libman, le 26 avril.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(OTTAWA) L'ancienne journaliste de TVA Pascale Déry portera finalement les couleurs du Parti conservateur dans la circonscription de Drummond aux élections fédérales du 19 octobre.

Mme Déry était en réflexion quant à son avenir depuis qu'elle avait perdu l'assemblée d'investiture dans la circonscription montréalaise de Mont-Royal aux mains de Robert Libman, le 26 avril.

Déterminée à jouer un rôle au sein de la formation politique de Stephen Harper après avoir quitté le journalisme au début de l'année, Mme Déry a répondu à l'appel des militants conservateurs de Drummond. Elle tentera donc de déloger le député néo-démocrate François Choquette au scrutin fédéral de l'automne.

«Les militants conservateurs de plusieurs circonscriptions du Québec avaient indiqué leur désir d'accueillir Pascale Déry avant même l'investiture dans Mont-Royal. Elle a finalement décidé de se présenter dans Drummond. On ne peut pas appeler cela un parachutage, car ce sont les militants qui l'ont invitée à se présenter», a affirmé à La Presse une source conservatrice qui a requis l'anonymat.

Circonscription «prenable»

Dans les rangs conservateurs, on estime que cette circonscription du Centre-du-Québec est tout à fait prenable. Drummond est limitrophe de la circonscription de Richmond-Arthabaska, aussi dans la ligne de mire des conservateurs. C'est dans cette circonscription que se présente le maire de Victoriaville Alain Rayes.

«Pascale voulait jouer un rôle, car elle croit aux valeurs du Parti conservateur et à ses politiques. Et le plus grand rôle qu'une personne peut jouer au sein du parti, c'est d'être candidat aux prochaines élections», a ajouté la source conservatrice.

Aux élections fédérales de 2011, le néo-démocrate François Choquette a remporté la victoire avec 51,64% des suffrages. Il avait facilement défait le bloquiste Roger Pomerleau, qui n'avait obtenu que 21,95% des voix. Le candidat conservateur Normand Bernier avait terminé au troisième rang avec 15,93% des suffrages.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer