La marine canadienne fouille sur eBay pour réparer ses navires

Les employés se désolaient que les navires tombaient... (Photo d'archives, PC)

Agrandir

Les employés se désolaient que les navires tombaient en ruines.

Photo d'archives, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Murray Brewster
La Presse Canadienne
OTTAWA

La Marine royale canadienne a dû fouiller sur Internet, notamment sur le site eBay, pour trouver les matériaux nécessaires pour réparer l'un de ses navires de ravitaillement, selon des documents internes du gouvernement obtenus par La Presse Canadienne.

Les techniciens de la Marine tentaient ainsi de maintenir en vie le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Preserver, vieux de 45 ans, dont plusieurs parties étaient abîmées «au-delà des limites acceptables» par la corrosion.

Le ministère de la Défense nationale avait indiqué l'année dernière que le NCSM Preserver et le NCSM Protecteur - qui ont été la cible d'incendies - allaient être retirés de la mer avant même que les nouveaux bateaux soient inaugurés. Or, selon cette note interne, il aurait été difficile d'opérer le bateau même avant l'échéance prévue dans 18 mois en date du 9 mai 2014.

Les employés, dont la frustration est perceptible dans les documents, se désolaient que les navires tombaient en ruines. Ils disent avoir passé «trop de temps» à chercher des matériaux sur Internet parce que leur manufacturier habituel ne les fabriquait plus depuis longtemps. Certains produits ont donc été achetés sur le site d'enchères eBay.

La Marine royale canadienne avait prévu remplacer les navires beaucoup plus tôt, mais le gouvernement Harper avait reculé sur sa décision en 2008, car les soumissions étaient beaucoup trop onéreuses. Même avec le nouveau programme, il faudra attendre encore huit ans pour que les nouveaux bateaux soient fonctionnels.

Le NCSM Protecteur a été déclassé récemment et une cérémonie devrait être annoncée prochainement pour faire de même pour le Preserver.

Selon d'autres documents fournis par le Parti libéral du Canada, le retrait prochain des NCSM Iroquois créera un vide encore plus grand dans la flotte de navires militaires canadiens.

Le député libéral et ancien officier de la marine Marc Garneau, croit que la situation navale est désastreuse malgré l'investissement de plusieurs milliers de dollars dans les frégates de Halifax.

M. Garneau a expliqué que ce manque de ressources forcerait les navires à travailler individuellement parce qu'ils ne pourraient plus travailler en équipe et ils devraient ainsi dépendre de la flotte des pays étrangers.

Le député a ajouté que les conservateurs avaient fait preuve d'électoralisme en annulant l'appel d'offres en 2008 à la veille des élections générales.

La porte-parole du ministre de la Défense Jason Kenney a assuré que la marine serait apte à accomplir toutes ses opérations au pays et à l'extérieur. Lauren Armstrong a soutenu que les libéraux étaient en bien mauvaise position pour critiquer le ministre puisque leur gouvernement, dans les années 1990, ne s'était pas procuré «un seul (nouvel) équipement militaire».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer