Leo Housakos nommé président du Sénat

M. Housakos, âgé de 47 ans, était déjà... (PHOTO GRAHAM HUGHES, ARCHIVES PC)

Agrandir

M. Housakos, âgé de 47 ans, était déjà président intérimaire du Sénat depuis décembre dernier, lorsque Pierre Claude Nolin a dû s'absenter pour des raisons de santé.

PHOTO GRAHAM HUGHES, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le sénateur montréalais Leo Housakos a été nommé président de la chambre haute, en remplacement de Pierre Claude Nolin, décédé le 23 avril dernier.

M. Housakos, âgé de 47 ans, était déjà président intérimaire du Sénat depuis décembre dernier, lorsque M. Nolin a dû s'absenter pour des raisons de santé. Il avait été nommé au Sénat par le premier ministre Stephen Harper le 22 décembre 2008.

M. Housakos est un «conservateur de naissance»: il a joint les rangs de l'aile jeunesse du Parti progressiste-conservateur à l'âge de 16 ans. Après ses études à McGill, il devient très actif dans la communauté hellénique, et il sera conseiller du maire de Montréal Gérald Tremblay de 2001 à 2002. Juste avant, en 2000, il avait été candidat malheureux de l'Alliance canadienne dans la circonscription de Laval-Ouest, où il habite depuis plus de 20 ans. Il a par la suite présidé le comité de financement de l'Action démocratique du Québec.

Aussi homme d'affaires, M. Housakos a notamment été président de Terreau (compostage) et de Quadvision International (communications et planification stratégique), et vice-président des ventes chez Constant Laboratories (produits chimiques industriels).

En 2007, il est nommé au conseil d'administration de VIA Rail, fonction qu'il occupera jusqu'à sa nomination au Sénat l'année suivante.

Il est actuellement membre de trois comités sénatoriaux: comité de Régie interne, des budgets et de l'administration, comité du Règlement, de la procédure et des droits du Parlement, et comité des Transports et des communications.

Dans un communiqué, le premier ministre Harper indique «que la nomination du sénateur Housakos est également recommandée par les deux leaders de la Chambre haute» - le libéral James Cowan et le conservateur Claude Carignan. Selon le sénateur Carignan, M. Housakos serait favorable à une modernisation de la chambre haute.

«L'expérience que le sénateur Housakos a acquise à titre de membre de plusieurs comités et de président intérimaire du Sénat lui sera bien utile lorsqu'il assumera cet important rôle», a écrit M. Harper. «Je suis certain que le sénateur Housakos sera un excellent président du Sénat et qu'il poursuivra le bon travail accompli par l'ancien président Pierre Claude Nolin, dont nous déplorons encore le décès récent.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer