Exclusif

Annulation d'une activité de Blaney où une arme était à gagner

Le ministre fédéral de la Sécurité publique Steven... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le ministre fédéral de la Sécurité publique Steven Blaney devait participer à un rassemblement dans la région de Québec offrant une carabine en prix de présence. L'événement a été annulé après que La Presse eut obtenu sa confirmation.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Après avoir obtenu le feu vert de la Cour suprême du Canada pour détruire les données du registre des armes d'épaule, la semaine dernière, le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, comptait participer à un rassemblement de militants conservateurs de la région de Québec au cours duquel une Winchester SXP Field devait être tirée au sort parmi les participants.

L'événement en question devait être organisé par l'association du Parti conservateur de la circonscription de Beauport-Limoilou et devait avoir lieu le dimanche 12 avril au Club de tir Beauséjour, à Saint-Jean-Chrysostome.

Événement annulé

Or, après que La Presse eut obtenu la confirmation du bureau du ministre Blaney qu'il devait prendre part à cet événement, et après que La Presse eut obtenu aussi la confirmation du président de cette association conservatrice, Frédérick Michaud, qu'une arme était le prix tiré au sort dans le cadre de cette journée de tir au pigeon d'argile, les dirigeants du parti ont fait savoir que le tout avait été annulé.

«Cet événement a été annulé», a indiqué hier soir Marc-André Leclerc, le directeur adjoint aux communications du Parti conservateur. Il n'a pas voulu faire d'autres commentaires.

Selon un dépliant de promotion de l'événement obtenu par La Presse en milieu de journée, hier, les participants étaient invités à mettre à l'épreuve leurs aptitudes au tir «en compagnie de l'honorable Steven Blaney». Les quelque 60 personnes attendues devaient débourser 100$ pour avoir le droit de faire feu sur des cibles.

«Vous n'avez pas besoin d'être propriétaire d'une arme à feu ou d'être titulaire d'un permis de possession d'arme à feu pour participer, l'événement est ouvert à tous. Une séance d'initiation au tir et une base en sécurité seront dispensées sur place pour ceux et celles qui ne seront pas titulaires d'un permis, mais qui désirent s'initier et participer», pouvait-on lire dans le dépliant.

L'association conservatrice de Beauport-Limoilou avait aussi créé une page Facebook pour faire la promotion de l'événement. Cette page a été désactivée après les appels de La Presse.

Toutefois, le nom du ministre Blaney ne figurait pas sur cette page Facebook. «Il ne reste que 15 places disponibles», pouvait-on y lire. On précisait aussi qu'une somme de 350$ en argent serait remise au gagnant si la personne «ne peut légalement prendre possession de son prix».

Lorsqu'il a été interrogé au sujet des détails de cet événement, notamment le tirage d'une arme à feu, hier, avant que le tout ne soit annulé, Frédérick Michaud a répliqué: «C'est d'intérêt public, ça, monsieur?»

L'une des personnes qui avait confirmé sa présence au rassemblement du 12 avril est l'ex-président de l'Association des familles de personnes assassinées ou disparues, Michel Surprenant. Ce dernier songe à porter les couleurs du Parti conservateur dans Terrebonne-Blainville aux élections du 19 octobre.

Éviter les controverses

Dans les rangs conservateurs, hier soir, on a tenu à souligner que le parti n'avait pas donné sa bénédiction à la tenue de cette activité. À quelque sept mois des prochaines élections fédérales, on souhaite éviter que des controverses inopinées ne fassent les manchettes alors qu'on assiste à une remontée des appuis au Parti conservateur, en particulier dans la région de Québec.

Au bureau de M. Blaney, on a confirmé en soirée que le ministre avait biffé cet événement de son agenda. «Le ministre participe à un grand nombre d'activités et il n'était pas au courant de tous les détails de celle-ci», a-t-on affirmé dans son entourage.

Malgré tout, le député de Beauport-Limoilou, le néo-démocrate Raymond Côté, s'est montré cinglant envers le ministre Blaney. «Au moment même où les conservateurs détruisent les données du registre des armes à feu malgré la demande unanime de l'Assemblée nationale du Québec de les transférer, Steven Blaney rajoute l'insulte à l'injure en faisant tirer un fusil pour ramasser de l'argent. C'est irresponsable pour le ministre de la Sécurité publique de faire ça», a affirmé M. Côté.

Après avoir obtenu le feu vert de la Cour suprême... (IMAGE TIRÉE DE FACEBOOK) - image 2.0

Agrandir

IMAGE TIRÉE DE FACEBOOK

L'arme de Zehaf Bibeau était une Winchester

La société qui fabrique l'arme (Winchester SXP Field) qui devait être remise lors du tirage au sort de cette journée de tir au pigeon d'argile est la même qui a fabriqué l'arme qu'a utilisée le tireur fou Michael Zehaf Bibeau quand il a tué le soldat Nathan Cirillo devant le Monument commémoratif de guerre, le 22 octobre, avant de faire irruption au parlement. Zehaf Bibeau a utilisé une Winchester .30-30 pour commettre son crime. Il s'agit toutefois de deux modèles différents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer