PLC: de l'opposition pour Mélanie Joly dans Ahuntsic

La semaine dernière, Mélanie Joly, l'ancienne chef du... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La semaine dernière, Mélanie Joly, l'ancienne chef du parti municipal Le Vrai changement pour Montréal, a confié à une publication d'Ahuntsic qu'elle songe sérieusement à se porter candidate à l'investiture libérale en vue des prochaines élections.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Cinq des sept candidats libéraux à l'investiture de la circonscription d'Ahuntsic-Cartierville réitèrent leur intention de poursuivre la course et demandent au parti de respecter ses engagements à l'égard d'un processus électoral ouvert.

La semaine dernière, Mélanie Joly, l'ancienne chef du parti municipal Le Vrai changement pour Montréal, a confié à une publication d'Ahuntsic qu'elle songe sérieusement à se porter candidate à l'investiture libérale en vue des prochaines élections.

Mme Joly n'a pas précisé dans quelle circonscription elle se présenterait, mais Ahuntsic-Cartierville serait en tête de liste des endroits potentiels. Des sources ont indiqué à La Presse que des militants de cette circonscription ont été approchés récemment par des membres de son équipe pour sonder leur appui.

Cinq des sept candidats à l'investiture ont diffusé un communiqué de presse jeudi pour rappeler au Parti libéral son engagement de tenir des assemblées d'investitures ouvertes et concurrentielles dans chaque circonscription canadienne pour permettre aux militants de déterminer eux-mêmes qui seront les candidats du PLC aux prochaines élections.

« Par la présente, nous réaffirmons individuellement notre intention de poursuivre la course à l'investiture et notre désir de ne pas nous retirer », ont écrit Viken Attarian, Grace Batchoun, Anthony Di Carlo, Elie Kassissia  et Norair Serengulian.

« Le cas échéant, nous accueillerons les candidats qui souhaiteraient se joindre à nous. Toutefois, nous tenons au respect du processus démocratique ainsi qu'à notre engagement envers les milliers de citoyens membres du Parti libéral du Canada d'Ahuntsic-Cartierville », ont-ils ajouté dans le communiqué qui ne mentionne pas Mme Joly.

Le candidat Norair Serengulian a précisé qu'il n'a subi aucune pression pour se retirer et que « le parti n'a donné aucune indication contraire » à sa position sur les investitures ouvertes.

« C'est tout simplement pour réaffirmer que l'on reste comme candidats à l'investiture », a ajouté M. Serengulian.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer