Exclusif

Charte des valeurs: la GRC surveillait les débats

La GRC avait à l'oeil diverses manifestations qui... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La GRC avait à l'oeil diverses manifestations qui se sont déroulées pendant les débats sur la charte des valeurs québécoises en 2013.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Les services de renseignement de la GRC avaient à l'oeil les débats entourant la charte des valeurs québécoises au Québec, craignant de possibles débordements, selon des documents obtenus par La Presse.

Ces documents, classés «Protégés» et «Réservés à des Canadiens», ont été élaborés par l'équipe chargée de collecter des renseignements sur les menaces relatives aux infrastructures dites «essentielles» du Canada pour le service policier et ses partenaires.

Ces Évaluations de renseignements relatifs aux infrastructures essentielles visent à fournir aux «intervenants concernés» des informations sur certaines tendances ou des enjeux pertinents. Ces infrastructures peuvent être des immeubles fédéraux, par exemple, ou encore des pipelines, des systèmes de télécommunication ou des lignes à haute tension.

Ainsi, l'une des Évaluations traite directement de la charte des valeurs québécoises et du débat qui a fait rage au Québec en 2013, lorsque les nouvelles mesures ont été proposées par le gouvernement Marois.

Le document relève d'abord certains incidents rapportés dans les médias. Il évoque entre autres l'intimidation dont aurait été victime une femme d'origine algérienne à Québec, de même que la valise suspecte déposée derrière l'Assemblée nationale «le 7 novembre, le même jour que la charte a été déposée».

Manifestations

La GRC évoque aussi des manifestations qui ont eu lieu à Montréal pour et contre l'initiative québécoise. Dans un cas, précise le document, «la majorité des manifestants étaient des Musulmans, des Sikhs et des Juifs». Dans l'autre, «les manifestations étaient organisées par le groupe souverainiste Génération Nationale. Le parti Québécois a dit qu'il n'était pas associé avec la manifestation et a voulu prendre ses distances face aux "extrémistes" qui pourraient participer».

Le corps policier n'a pas précisé le type de menace qu'il appréhendait. «Il est difficile de prédire quelle infrastructure canadienne pourrait être visée durant une démonstration de masse par des éléments criminels extrémistes», ont même précisé les agents de renseignement.

Ils ont néanmoins établi une liste de groupes à surveiller: «Des informations accessibles publiquement indiquent que les groupes suivants sont parmi ceux qui préconisent une diversité de tactiques, allant des campagnes d'éducation aux actions directes dans la province de Québec.»

La liste de ces groupes, comme plusieurs autres passages du document de quatre pages, a été censurée.

Par ailleurs, rien dans les documents ne suggère que des mesures concrètes ont été déployées par la GRC ou toute autre agence fédérale pour surveiller de plus près des individus ou des groupes dans la province.

Ces évaluations ont été obtenues en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.

NDLR: Le groupe Génération nationale nie avoir participé à l'organisation d'une manifestation d'appui à la Charte des valeurs québécoises en septembre 2013, comme l'affirme la GRC dans son rapport.

Autres enjeux sur l'écran radar de la GRC

La Presse a obtenu plusieurs de ces rapports d'«Évaluation des renseignements relatifs aux infrastructures essentielles». Voici d'autres menaces ou enjeux qui sont sur l'écran radar de la GRC.

Drones

Une note écrite en mars 2014 met en garde contre l'«utilisation par des extrémistes de véhicules aériens sans pilote (UAV)». Plusieurs des complots ourdis à travers le monde pour se servir de drones pour commettre des actes terroristes ont été neutralisés, peut-on lire. Mais «on ne peut ignorer l'utilisation éventuelle d'UAV pour commettre des attentats contre les infrastructures essentielles». Le service de renseignement recommande même la «réalisation d'études scientifiques supplémentaires afin de déterminer la faisabilité» de ces attaques et de «prendre les mesures de protection qui s'imposent».

Google Earth

Des outils comme Google Earth ou autres applications informatiques sont de plus en plus utilisés par des criminels ou terroristes pour planifier leur méfait, analyse la GRC. Ils donnent l'exemple du vol de cuivre, pour lequel les images satellites peuvent être utilisées pour repérer des gros morceaux, dont des bobines de fil. La GRC a par ailleurs refusé hier de dire si le tireur Michael Zehaf Bibeau s'est servi des images de Google Street View pour planifier son attaque au parlement en octobre. L'intérieur de l'édifice du Centre, où a eu lieu la fusillade, peut être visité en ligne depuis 2013.

Mouvement antipétrole

Dans une évaluation de plus de 40 pages datée de janvier 2014, la GRC s'intéresse à ce qu'elle nomme le «mouvement antipétrole canadien». L'analyse détaillée décrit les préoccupations du corps policier à l'égard d'une «faction petite, mais encline à la violence». Elle s'attarde aussi à des organismes comme Greenpeace et à leur financement, dont une partie proviendrait d'organisations étrangères. Le gros des renseignements cités provient d'articles du National Post. Le document détaille la présence accrue de ce mouvement sur les médias sociaux et note qu'il est «extrêmement bien organisé et financé».

Vols de banque

Le bon vieux vol de banque serait-il en voie d'extinction au Canada? C'est la question qui se pose en regardant les statistiques des rapports de renseignement obtenus par La Presse. Entre 2000 et 2012, leur nombre a presque diminué de moitié, passant de 1100 à 591. Ce qui ne veut pas dire que les agents du corps de police fédéral détournent les yeux de ce type de larcin pour autant: «Depuis 10 ans, il y a eu un nombre significatif de vols hautement sophistiqués et de style paramilitaire dans des centres d'argent comptant ou contre des fourgons blindés à travers l'Europe.»

- Avec William Leclerc

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer